VEGA demande la gratuité du stationnement pour les travailleuses de l’aide et des soins à domicile

En novembre dernier, le Conseil communal de la Ville de Liège a adopté un nouveau règlement sur le stationnement automobile, qui augmente le montant de la redevance prévue pour le stationnement en voirie. En dépit des demandes formulées par VEGA à l’époque, aucune modération ou exception n’avait été prise en compte en faveur de certaines catégories de travailleurs qui ont besoin d’une voiture pour exercer leur métier.

C’est la raison pour laquelle VEGA vient de mettre à l’ordre du jour du Conseil communal une demande d’amendement de ce règlement, pour dispenser du payement de la redevance les travailleurs et travailleuses du secteur de l’aide et des soins à domicile (personnel médical et paramédical, aides soignantes, gardes malades, aides ménagères) ainsi que les aides ménagères travaillant dans le cadre du régime des titres services.

En effet, ces travailleurs (qui sont bien souvent des travailleuses) jouent un rôle essentiel pour l’autonomie à domicile des personnes âgées ou malades. Ce faisant, elles contribuent directement au bien-être d’une partie significative de la population mais aussi à l’équilibre des comptes de la Sécurité sociale, en permettant d’éviter, dans de nombreux cas, le recours à des structures beaucoup plus lourdes et coûteuses.

Ces travailleurs et travailleuses n’ont souvent pas d’autre choix — en raison de leurs horaires qui sont souvent peu compatibles avec l’offre de transport en commun et de la multiplication de leurs lieux de travail — que de se déplacer en voiture. Et leurs déplacements sont rarement pris en charge par leurs employeurs. Le coût de la redevance sur le stationnement représente une fraction non négligeable des revenus horaires de bon nombre de ces personnes.

C’est la raison pour laquelle nous pensons qu’il relève de l’intérêt public, comme de celui de chaque habitant de la Ville qui aura besoin un jour ou l’autre, d’aide ou de soins à domicile, de donner à ces travailleurs et travailleuses le droit de stationner gratuitement son véhicule pendant trois heures d’affilée sur les emplacements en voirie.

Nous espérons que les autres groupes du Conseil communal pourront nous rejoindre sur ce constat et approuver l’amendement que nous soumettons à leur vote.

 

Réagir, commenter, compléter, critiquer,...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Les commentaires postés par les internautes

Très bonne idée

Posté le 26 mars 2014, par muriel

Je trouve cela une très bonne idée.
Je suis infirmière à domicile, je travaille sur Herstal bas et là, c’est également la galère depuis les nouveaux horodateurs.

Une mesure minimale

Posté le 27 mars 2014, par Claire ANDRE

C’est ce qui s’appelle une mesure minimale ! En tant qu’usager de ces services, j’analyse les dysfonctionnements de ces services et les conséquences pour les usagers. Et je peux dire que c’est tout les services des soins et aides à domicile qui devraient être revus en profondeur ! Il serait temps que ces questions soient abordées avec une vision prospective et novatrice tout en répondant aux besoins réels des personnes qui font appel à ces services et en permettant l’implication des usagers dans une réforme à construire ! Ces personnes sont les plus oubliées du système et la crise n’arrange rien à leur situation. La crise mine même les solidarités. Et donc, elles dégustent encore plus dans le silence absolu... et la violence institutionnelle a de beaux jours devant elle...

Pour en savoir plus, lire l’article que j’ai écrit pour le journal Echos de Bruxelles-Laïque de décembre 2013.