Trois millions d’euros (ou le double) à la poubelle pour un téléphérique mal pensé ? C’est non !

Communiqué de presse, 6 septembre 2021

Le Plan d’actions « Politique Intégrée de la Ville » de la Ville de Liège, présenté ce jour à la presse, appelle de nombreux commentaires.

Nous souhaitons cependant, d’ores et déjà, réagir sur un point précis : la volonté du Collège communal d’utiliser trois millions d’euros pour démolir une partie de l’îlot Saint-Georges, rue Feronstrée, afin de permettre le passage du futur téléphérique vers la Citadelle.

Trois points retiennent notre attention.

Primo, il s’agit à nos yeux d’un pur gaspillage d’argent public. Démolir, sans un motif d’utilité publique extrêmement sérieux, un (morceau d’) immeuble en bon état, alors que nous vivons une situation budgétaire gravissime, alors que la crise du logement explose, n’est pas une proposition recevable. D’autant qu’on n’est pas certain que la somme de trois millions suffira, puisqu’il faudra bien reloger les services actuellement hébergés dans ce bâtiment et donc reconstruire probablement un millier de mètres carrés (selon le document que nous avons pu consulter, cela ne semble pas être inclus dans le budget proposé, on attend le document complet pour le confirmer), ce qui coûtera très vraisemblablement quelques millions supplémentaires. Quand on voit l’immensité des besoins non rencontrés dans cette ville, mettre 3 mais peut-être même 5, 6 ou 7 millions d’argent public à la poubelle, c’est NON !

Secundo, même si l’architecture moderne n’a pas bonne presse à Liège, l’îlot Saint-Georges (qui s’est certes installé à l’emplacement d’un ancien quartier qui a été démoli pour la cause) est un ensemble architectural cohérent et remarquable. L’amputer, à la hache, n’est pas une décision qui se prend d’un coup de cuillère à pot parce qu’il faut identifier des dépenses éligibles par la Région.

Tertio, installer la station aval du téléphérique à cet endroit est une bêtise, qui va soulever, à juste titre, une énorme levée de boucliers du côté des habitants du cœur historique (et notamment de la montagne de Bueren) et compromet l’insertion du téléphérique dans une vision d’ensemble du transport public à l’échelle métropolitaine, en empêchant sa prolongation au-delà de la Citadelle. Pour jouer pleinement son rôle de mobilité (et non uniquement d’attraction touristique), le téléphérique doit en effet être connecté, en aval, non seulement au tram mais surtout au train (ce qui n’est pas non plus possible avec ce tracé). Et il doit pouvoir être prolongé jusqu’au P+R de Vottem, qui permettra de soulager Sainte-Walburge, mais peut également devenir un point de connexion avec une rocade structurante Ans-Herstal. Par ailleurs, choisir comme point de départ d’un téléphérique une dalle peu accessible située au-dessus d’un parking de plusieurs niveaux, c’est se donner la garantie de surcoûts et de retards potentiellement monstrueux (liés aux enjeux de stabilité).

Le plus regrettable, dans cette proposition, c’est qu’on n’a toujours pas le financement du téléphérique (financement qui devrait, logiquement, venir de la Région, laquelle se fait prier) — le scénario du pire étant celui de la démolition d’un bout du Saint-Georges sans que le téléphérique n’arrive jamais — alors même que ces millions d’euros qu’on s’apprête à gaspiller pourraient constituer une part très appréciable du financement dudit : pour avoir un ordre de grandeur, le tout récent téléphérique de Namur a coûté environ 10 millions d’euros. En additionnant ces trois millions à la dizaine qui sont prévus pour le parking que le CHR souhaite construire dans le parc de la Citadelle, on peut considérer que le financement du téléphérique pourrait être facilement réuni.

Ajoutons encore que, pour justifier ce choix surprenant, le bourgmestre évoque une étude réalisée il y a quelques années (et toujours tenue soigneusement secrète, comme c’est bien trop souvent le cas). Mais cette étude n’a même pas examiné la proposition de base et a été menée sans le moindre échange avec les personnes qui ont mis la proposition sur la table.

 

Réagir, commenter, compléter, critiquer,...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.