Train Namur-Paris : une nouvelle occasion manquée pour Liège !

Courrier au Collège communal liégeois

Monsieur le bourgmestre,
Monsieur l’échevin de la mobilité,

La nouvelle liaison ferroviaire par voie classique entre Namur et Paris via Charleroi et Maubeuge vient d’être inaugurée, ce dimanche 9 décembre (avec encore un changement de train à Maubeuge, qui est appelé à disparaître à moyen terme). Même si cela ne remplace pas complètement la liaison Thalys perdue, c’est une excellente nouvelle à différents égards, pour Charleroi et Namur et pour la Wallonie dans son ensemble.

Le prix du billet, en effet, est beaucoup plus raisonnable qu’en Thalys et cette offre pourra en conséquence toucher un public auquel le train à grand vitesse est inaccessible, un public qui, ne l’oublions pas, pouvait se déplacer d’un pays à l’autre en train avant l’ère de la grande vitesse et s’est aujourd’hui rabattu vers l’autocar ou la voiture individuelle. Elle contribuera donc utilement au report modal vers un mode de transport peu polluant.

L’ouverture de cette ligne renforce aussi un lien, particulièrement précieux pour la Wallonie même s’il a été presque rompu sur le plan ferroviaire, avec le Nord de la France (en attendant, on l’espère, la réouverture d’autres lignes, entre Namur et Charleville-Mézières ou entre Mons et Valenciennes).

Alors que Liège a perdu voici quatre ans sa liaison directe avec Lille, alors que Liège était le terminus du « Thalys wallon », je tiens à vous faire part de ma grande préoccupation à voir que cette nouvelle liaison vers la France s’arrête à Namur, sans venir jusqu’à Liège (ce qui ne pose pas de difficulté technique particulière). Ce choix prive les Liégeois de l’opportunité d’une connexion directe au Nord de la France. Elle fragilise aussi un peu plus encore Liège-Guillemins dans son statut de pôle ferroviaire international, où pourraient s’opérer des correspondances avec l’Allemagne ou les Pays-Bas.

Liège a pourtant les atouts pour jouer ce rôle, mais cela demande de la part de ses représentants une attitude proactive — et notamment un dialogue direct avec nos interlocuteurs flamands, hollandais, allemands ou luxembourgeois, afin de renforcer l’offre. Outre cette nouvelle ligne vers Maubeuge (et Paris, demain), je pense en particulier à la possibilité de prolonger l’Intercity Amsterdam-Maastricht jusqu’à Liège, à la réouverture d’une liaison directe horaire avec Aachen (actuellement, une correspondance à Verviers est imposée), à la réouverture d’une liaison directe vers Lille ou à la (re)mise en service de trains de nuits depuis Bruxelles vers Hambourg/Copenhague, Berlin/Varsovie ou Munich/Vienne |1|.

Je sollicite dès lors votre intervention auprès de Monsieur le ministre François Bellot, afin d’obtenir le prolongement de cette ligne jusqu’à Liège-Guillemins, accompagnée d’une attention particulière aux horaires pour permettre une correspondance avec les trains desservant l’Allemagne, Maastricht ou Hasselt — mais aussi pour obtenir de la part de l’autorité fédérale l’ouverture d’une réflexion plus large quant au positionnement ferroviaire international de Liège, terriblement malmené depuis quelques années.

En espérant recevoir de votre part une suite favorable à cette demande, je vous adresse, Monsieur le bourgmestre, Monsieur l’échevin de la mobilité, mes salutations distinguées.

François Schreuer
Conseiller communal de la Ville de Liège

(photo RTBF)

|1| Je me permets de vous renvoyer sur ces différents points à ce document, publié en mars 2015.

 

Réagir, commenter, compléter, critiquer,...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Les commentaires postés par les internautes

Train Namur-Paris : une nouvelle occasion manquée pour Liège !

Posté le 10 décembre 2018, par Marie-Henriette Dejardin

Je suis entièrement d’accord avec le texte de François Schreuer ici plus haut. Il est essentiel pour Liège que cette ligne soit prolongée jusque la gare de Liège-Guillemins, les raisons évoquées dans le texte sont tout à fait pertinentes.

Train Namur-Paris : une nouvelle occasion manquée pour Liège !

Posté le 11 décembre 2018, par Christophe Pirenne

Bonjour Monsieur Schreuer,
Merci pour votre tribune à laquelle je souscris. La problématique du tout au Thalys et la suppression subséquente des connexions bon marché vers l’Allemagne et le nord de la France ne sont malheureusement pas les seules décisions fragilisant la position de Liège Guillemins comme gare régionale et internationale. On peut citer aussi les réticences (le mot est faible) de la SNCB à l’égard de l’opérateur privé Arriva qui souhaitait ouvrir une ligne Liège-Maastricht-Aix dès la fin de cette année et dont la presse flamande à beaucoup parlé alors que cela ne me semble pas avoir ému du côté francophone (ex : https://www.demorgen.be/binnenland/is-dit-de-nieuwe-fyra-belgie-weigert-nederlandse-treinen-wegens-onveilig-bdb3856f/).
Meilleures salutations,
Christophe Pirenne