Alibaba à Liège : un jour noir pour l’économie européenne, pour le climat et pour la santé des Liégeois

Le corps politique liégeois et wallon baigne ce matin dans une douce euphorie, avec la confirmation de l’arrivée à l’aéroport de Liège du logisticien du géant chinois Alibaba. Comme souvent dans ce genre de circonstances, la création de « milliers d’emplois » est évoquée, sans précision aucune. Il y a des promesses qui n’engagent que ceux qui y croient.

D’importantes questions, pourtant, restent en suspens, qui devraient à notre sens constituer des préalables à la signature de tout accord.

Quel impact sur l’économie liégeoise, wallonne et européenne ?

Le modèle économique d’Alibaba est celui de l’e-commerce, principalement à bas prix. Il s’agit d’importer massivement en Europe des biens de consommation produits dans des pays où le niveau des salaires, de la protection sociale ou des droits syndicaux sont incomparablement moins élevés que ceux qui existent (encore) en Europe. Ce modèle est celui d’une concurrence déloyale entre travailleurs du monde, d’un dumping mortifère pour les humains, pour l’écosystème et pour l’économie européenne. Il rendra la vie plus difficile aux entreprises européennes du secteur secondaire.

De surcroît, la logistique est un secteur qui connaît d’importantes perspectives d’automatisation : de multiples tâches aujourd’hui effectuées par des êtres humains le seront demain, plus encore qu’à l’heure actuelle, par des machines. La perspective d’entrepôts logistiques entièrement gérés par des robots ne relève plus du domaine de la science-fiction. Le pari de miser sur la logistique low cost semble donc particulièrement peu porteur en matière d’emploi.

On s’interroge dès lors : l’impact économique et social de l’arrivée d’Alibaba en Europe a-t-il été sérieusement étudié ? Il ne semble pas que cela soit le cas.

Quel impact sur le climat ?

L’urgence climatique, on le sait, est absolue. L’avenir de l’humanité est en jeu, ni plus ni moins. Comment peut-on, dans une telle situation, se réjouir de voir le trafic aérien s’intensifier de manière significative ?

Nous lisons par ailleurs qu’Alibaba a l’intention de construire un entrepôt de 380.000 m2 (soit 38 hectares, auxquels il faudra ajouter zones de parkings, bretelles routières et autres éléments annexes). Dans un contexte où l’artificialisation des sols se poursuit à un rythme soutenu en Wallonie — ce qui constitue l’un des grands enjeux climatiques et, plus largement, environnemental —, est-il possible de mettre des limites à ce gaspillage foncier ? A fortiori si cet entrepôt est destiné, comme on peut le redouter, à abriter principalement le travail de robots ?

Quel impact sur la santé des habitants de l’agglomération ?

Combien de vols supplémentaires ? Selon quels horaires ? Avec quels types d’avions ? Bien peu d’informations filtrent actuellement. Pourtant, au quotidien, les habitants de nombreux quartiers de la Ville de Liège et de l’agglomération subissent déjà un trafic aérien intensif. Le compromis historique relatif aux vols de nuit a tout simplement volé en éclat : le survol de l’ensemble de l’agglomération est devenu une pratique normale. Le sommeil de dizaines de milliers de personnes est sacrifié, sans même un débat, sur l’autel d’un développement économique illusoire. Et aucune force politique représentée au parlement wallon ou dans le Conseil d’administration de l’aéroport ne semble à ce jour se préoccuper sérieusement de ce problème.

Pour VEGA, qui s’aligne en cela sur les positions officielles des principaux syndicats belges, tout investissement doit absolument être évalué selon des critères de durabilité environnementale, sociale et d’emploi.

Dès lors, à moins que des réponses solides puissent être fournies sur ces enjeux, l’arrivée annoncée d’Alibaba constitue à nos yeux une nouvelle inquiétante, qui participe un peu plus encore au délitement écologique global.

Nous appelons dès lors les forces politiques et syndicales liégeoises à ne pas céder au miroir aux alouettes et à assurer une vigilance sévère quant aux développements à venir, sur tous ces enjeux.

François Schreuer
Conseiller communal de la Ville de Liège

 

Réagir, commenter, compléter, critiquer,...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Les commentaires postés par les internautes

Alibaba à Liège : un jour noir pour l’économie européenne, pour le climat et pour la santé des Liégeois

Posté le 13 novembre 2018, par Céline Lambeau

L’appel à la vigilance devrait rencontrer l’intérêt des syndicats puisqu’ils sont officiellement positionnés en faveur d’investissements publics évalués selon des critères de durabilité environnementale, sociale et d’emploi, comme en témoigne par exemple le memorandum de la CSC : https://www.csc-en-ligne.be/Images/Wallon-Memorandum2018-tcm187-434199.pdf

Alibaba à Liège : un jour noir pour l’économie européenne, pour le climat et pour la santé des Liégeois

Posté le 13 novembre 2018, par Dominique WIDART

D’accord.
Pourtant que les Chinois campent à Bierset ou à Maastricht ça ne fait pas grande différence.
Je sais le changement doit commencer quelque part.
En dehors du travail de Philippe Lamberts, existe-il une concertation entre partis écologistes en Europe ?

Alibaba à Liège : un jour noir pour l’économie européenne, pour le climat et pour la santé des Liégeois

Posté le 13 novembre 2018, par brigitte pierart

Les elements abordes dans l’article me paraissent judicieux. Je suis habitante de Flemalle aux Cahottes donc juste a cote de l’aeroport. Deja que les habitants se sont battus pour une procedure d’indonorisation qui a eu lieu n’importe comment sans aucun controle par des architectes et des entrepreneurs qui se sont sucres au passage... alors question pollution n’en parlons pas ! Willy Demeyer n’habite pas aux Cahottes... et quand bien meme, avec leurs "petites" economies. Il peut demenager sans difficulte. Et ca,s’appelle la democratie, n’est ce pas ?

Alibaba à Liège : un jour noir pour l’économie européenne, pour le climat et pour la santé des Liégeois

Posté le 13 novembre 2018, par Jammot

NON À LA CONCURRENCE DÉLOYALE !!!

Alibaba à Liège : un jour noir pour l’économie européenne, pour le climat et pour la santé des Liégeois

Posté le 13 novembre 2018, par doeuillet

Et oui, cela me scandalise, honteux, a quand les pollueurs vont-ils payer des taxes pour leur pollution ??? Pollution des avions c est scandaleux .
Les commerces de proximité meurent, les gens font la course à consommer plus et moins chère, à quel prix pour la planète exploitant des enfants esclaves pour produire à bas prix pour zalando alli baba,,,, honteux !!!! On va droit dans le mur, pollution réchauffement climatique et bientôt fin de l’humain...et la terre s’en sortira, oufff, les humains sont trop cons.

Alibaba à Liège : un jour noir pour l’économie européenne, pour le climat et pour la santé des Liégeois nois avons déjà des nuisances sonores la nuit de TNT, il ne reste plus qu’a Prendre des somnifères ou à être insomniaque :-(

Posté le 14 novembre 2018, par Hubert

Apres TNT et les nuits difficiles, op ne reste plus qu’a Être soit insomniaque ou encore être ami avec une bonne dose de somnifère ... oui à l’emploie mais avec une bonne santé des habitants

Alibaba à Liège : un jour noir pour l’économie européenne, pour le climat et pour la santé des Liégeois

Posté le 14 novembre 2018, par ferrari

Si j’étais Demeyer, je virerais Schreuer du conseil Communal.
Comment peut on être aussi négatif ?
A l’heure actuelle, tout emploi est bon à prendre s’il respecte la législation du travail.
Mais faut dire aussi, que nos chers élus ne savent plus vraiment ce que signifie gagner sa vie en travaillant.

Alibaba à Liège : un jour noir pour l’économie européenne, pour le climat et pour la santé des Liégeois

Posté le 14 novembre 2018, par Gordinne Claude

Nous sommes déjà envahit plus que de nécessaire par les produits Chinois de trop mauvaise qualité. Je suis conscient que l’on doit développer la région de liège qui est plus que sinistrée après le passage de Mital à Cockeril.
Je suis évidement contre cet arrivée d’Alibaba chez nous qui n’amènerait j’en suis sûr rien de bon et surtout pas ces soit disant milliers d’emplois pour la région, Alibaba n’est pas con et ne a pas engager autant de mains d’oeuvres que promis, tous l’on fait sans résultat et de toute façon même si c’était le cas, il ne searit que limité dans le temps.

Alibaba à Liège : un jour noir pour l’économie européenne, pour le climat et pour la santé des Liégeois

Posté le 14 novembre 2018, par Duquesne Alain

Très bonne analyse

Alibaba à Liège : un jour noir pour l’économie européenne, pour le climat et pour la santé des Liégeois

Posté le 14 novembre 2018, par ORY Albert

A propos d’emploi(s), il me semble logique d’évoquer aussi l’érosion du petit commerce indépendant, qu’il s’agisse de vêtements, de livres ou DVD et CD, d’appareils électro-ménagers, hi-fi ou photo et de téléphonie, etc., provoquée par le développement de l’e-commerce. Combien de boutiques fermeront encore, au regard des emplois pas très chouettes qu’Alibaba créera(it) ?

Bierset la poule aux oeufs d or pour les politiques seulement

Posté le 14 novembre 2018, par Erminia Guglielmi

Histoire de gros sous pour tous les politicards impliqués dans cette magouille qui ne générera aucun emploi valable pour la région et qui nuira gravement à la santé des riverains . Pourquoi ne proposent t on pas le rachat des immeubles de ceux qui sont forcés de rester parce que leur bien a fortement dévalué au lieu de les obliger à vivre dans des conditions qu’ on leur impose ??

Alibaba à Liège : un jour noir pour l’économie européenne, pour le climat et pour la santé des Liégeois

Posté le 14 novembre 2018, par Claudio

{{}}Il les vrais Monsieur Schreuer avec le salaire que vous avez comme conseiller communal a la ville de liège vous ne devez pas vous tracasser pour boucler vos fins de mois ! penser aussi à ceux qui n’ont pas de travail et qui grasse à c’est infrastructure aura du boulot ! a ceux qui sont dans la précarité ! et qui n’arrivent pas à finir le mois vu les prix qui augmentent et les salaires au plus bas ! .

Alibaba à Liège : un jour noir pour l’économie européenne, pour le climat et pour la santé des Liégeois

Posté le 14 novembre 2018, par Olikier francine

Je pense que nous devons urge ment, avant toute décision "poliiticosocioeconomiqe" toujours tenir compte de l’impact écologique. Il ne faut plus perdre notre temps à des considérations de "politiquaille" alors que l’avenir de la biosphère est à très court terme compromis.

Alibaba à Liège :ou est l economies des Liégeois

Posté le 14 novembre 2018, par Goorickx baudoin

Bj cela vas t il apporte de l emploi car ci ces robotisé.......et d ou vas venir les marchandises....il me sembles que la Belgique n en profitera pas bien au contraire .....Je pensée que l ont ne devrais pas accepté........bien réfléchir car il me semble que l ont vas à une mort lente..

Alibaba à Liège : un jour noir pour l’économie européenne, pour le climat et pour la santé des Liégeois

Posté le 15 novembre 2018, par sauvage guy

Nos nuits avec les avions.la pollution. La circulation de l’autoraute . Nous ne passons déjà plus de nuits complètes. Et nos maisons devalue de plus en plus. Notre santé et celles de nos enfants et petits enfants. Nous n’en pouvons plus.

Alibaba à Liège : un jour noir pour l’économie européenne, pour le climat et pour la santé des Liégeois

Posté le 15 novembre 2018, par Sterck

Je pense qu’à l’heure actuelle les citoyens que nous sommes ne se formalisent pas sur tous les paramètres de cette éventuelle coopération.
Maintenant soyons honnêtes , le prix des articles proposés dans ce genre de (commerces) favorisent les petits salaires......
Quand on peux se payer un article avec 50% de différences , je pense que l’on regarde pas d’où il vient mais ce qu’il coûte.
Je pense également que les riverains de Bierset qui seront concernés par les nouvelles nuisances sonores doivent se faire entendre auprès des instances politiques mais seront elles écoutées est une autre question.

Alibaba à Liège : un jour noir pour l’économie européenne, pour le climat et pour la santé des Liégeois

Posté le 15 novembre 2018, par dnnnng

Inquiétant non,

Les prix vont baisser pour le consomateur c’est une très bonne nouvelle,

Comment peut t-on écrive un atricle tellement négatif alors que au final les gens vous en profiterer,

On parle d’automation c’est dans tous les secteur et pas seulement la logistique...

Alibaba à Liège : un jour noir pour l’économie européenne, pour le climat et pour la santé des Liégeois

Posté le 15 novembre 2018, par dnnnng

qu’on vire ce type François Schreuer il sers a rien a pars critiqué des sujets que il ne connait rien

Alibaba à Liège : un jour noir pour l’économie européenne, pour le climat et pour la santé des Liégeois

Posté le 15 novembre 2018, par Rita Dessouroux

Il est un fait que cet accord est catastrophique pour la region.
La chine n’a de cesse de détruire nos regions pour développer les siennes et engendrer un max de riches qui accélèrent le processus. La création d’emplois ne justifie pas de détruire notre environnement, notre santé, l’avenir de nos enfants.

Alibaba à Liège : un jour noir pour l’économie européenne, pour le climat et pour la santé des Liégeois

Posté le 15 novembre 2018, par Séverine Tasiaux

Je suis écoeurée par cette décision. Aux antipodes du bon sens. Cette décision revient à dire, nous sommes face au gouffre, accélérons. Pfffff un jour noir pour l’humanité.

Alibaba à Liège : un jour noir pour l’économie européenne, pour le climat et pour la santé des Liégeois

Posté le 16 novembre 2018, par Cécile Prégaldien

L’agrandissement des pistes de cet aéroport a déjà eu pour conséquence l’augmentation des inondations dans la vallée du Geer. La création de ce nouvel entrepôt et l’aménagement de ses abords augmentera encore ce risque. Quelqu’un s’en est-il inquiété ?

Alibaba à Liège : un jour noir pour l’économie européenne, pour le climat et pour la santé des Liégeois

Posté le 17 novembre 2018, par Libert cedric

Je suis habitant de Xhendremael, nous avons acquis notre maison il y 3 ans. Nous n’avions quasi jamais d’avions près de chez nous, mais cet été, etrangement, nous en avions parfois un tous le quart d’heure sur une période de 1 ou 2 heures. Certains amis travaillant à Liège Airport m’ont signalé qu’en effet, certaines routes aériennes étaient faisaient l’objet de test. Je comprends mieux pourquoi !

Si la route testée cet été est celle qui est retenue, je n’ai plus qu’a vendre ma maison ! Tout cela bien entendu avec une énorme moins value qui se profile, mais 🤐🤐🤐 ça va créer des emplois .... Les riverains n’ont qu’a aller au Caire, de toute façon on ne leur a pas demandé leur avis !

Alibaba à Liège : un jour noir pour l’économie européenne, pour le climat et pour la santé des Liégeois

Posté le 18 novembre 2018, par patrick vanwynberghe

Ce type de développement n’est pas dans la durabilité et l’envolution de notre pauvre planète. On va encore sacrufier des surfaces agricoles ou vertes pour faire venir des articles réalisés à bas prix en Asie. Le monde est fou.....

Alibaba à Liège : un jour noir pour l’économie européenne, pour le climat et pour la santé des Liégeois

Posté le 18 novembre 2018, par Veronique Waroux

Climat : insister sur l’impact des avions

Santé : qualité de l’air : les études débutent à peine près de certains aéroports. Au delà du bruit, les polluants atmosphériques seraient en très grandes quantités présentes près des pistes des aéroports, et au-delà.

Alibaba à Liège : un jour noir pour l’économie européenne, pour le climat et pour la santé des Liégeois

Posté le 19 novembre 2018, par Belleflamme Ernest

Arrivée d’Ali Baba à Bierset
Comme suite à votre étude sur l’arrivée d’Ali Baba à Bierset, je vous livre quelques considérations environnementales, suite à des articles parus dans l’Echo 17/11/2018 et du journal LE SOIR des 13 et 17/11/2018

Selon l’Echo du 18 novembre 2018 titre que la Wallonie va investir des millions pour Ali Baba. En effet, le gouvernement wallon a prévu une enveloppe de 80 millions pour fluidifier le trafic routier aux abords du site de Bierset.

Dans ce même article, il est écrit qu’outre la fluidification du trafic, il faudra :

construire 6 emplacements de parking pour gros porteur au nord de Bierset,
relier la zone aéroportuaire à la zone d’activité économique où sera construit le bâtiment d’Ali Baba,
trouver des solutions pour augmenter le nombre de vols de nuit, surtout aux heures de pointe. En journée, une solution devrait permettre de passer de 32 à 40 vols en heure de pointe.

Cela aura des impacts sérieux sur l’environnement.

Par ailleurs, l’arrêt de la Cour d’Appel du 2 juin 2017 (Bierset) impose (injonction page 417 de l’arrêt) à la Région wallonne de prendre les mesures nécessaires pour faire assurer le contrôle et le respect des normes de bruit à l’extérieur (art. 1 bis § 7 de la loi du 18/7/73 relative à la loi compte le bruit).

Le même arrêt rappelle l’obligation de revoir les normes de bruit tous les trois ans (page 233 de l’Arrêt).

Compte tenu des éléments précités, il ne fait aucun doute que très rapidement, il faudra revoir le P.E.B. avec comme conséquences que :

- l’on va se rapprocher du P.D.L.T (Plan de développement à Long Terme de l’aéroport définissant les zones de bruit dans quelques années)
- que des habitations situées en zone D’ du P.E.B ( Plan d’Exposition au bruit) vont passer en zone C’,
- Que des habitations situées en zone C’ du P.E.B. vont passer en zone B’.

Le conséquences, c’est que pour ces habitations, les isolations vont devoir être refaites puisque les mesures d’atténuation du bruit ne seront plus atteintes. Les habitants de la zone C’ passant en zone B’ vont avoir le droit de vendre leur maison. Le coût des indemnisations devrait donc augmenter proportionnellement à l’augmentation des nuisances.
Par ailleurs, le journal Le Soir des 13 et 18 novembre consacre deux articles intéressants concernant l’aéroport de Bierset et l’étude de COMEOS sur l’e commerce.

Ernest Belleflamme
Riverain de l’aéroport