Bouclage ferroviaire de Liège : appel aux élus liégeois !

Ce vendredi 31 août, notre conseiller communal, François Schreuer, a adressé aux principaux représentants politiques liégeois le courrier suivant, appelant à une mobilisation trans-partisane pour garder ouverte la possibilité d’un bouclage ferroviaire autour de Liège.

Monsieur le bourgmestre de Liège,
Mesdames et Messieurs les représentants de la circonscription de Liège,
Mesdames et Messieurs les échevins de Liège,
Mesdames et Messieurs les chefs de groupe au Conseil communal de Liège,
Mesdames et Messieurs les têtes de liste aux élections communales à Liège,

Ce lundi 3 septembre, la SNCB inaugurera son offre « S » à Liège. C’est un moment extrêmement important pour l’agglomération. Le « REL » s’ébroue enfin. Pour la première fois depuis des décennies, un service ferroviaire est construit pour la mobilité métropolitaine, avec un souci d’intermodalité avec les transports publics urbains. Ce jour sera à marquer d’une pierre blanche.

Le développement à moyen ou long terme de ce nouveau réseau urbain est cependant compromis par la fermeture annoncée de la dernière fenêtre existante qui permettrait de réaliser le bouclage du réseau ferroviaire autour de Liège. En effet, l’aménagement programmé des sites de Bressoux et de Coronmeuse (Foire internationale, dépôt du tram, nouveau quartier de Coronmeuse) n’a pas intégré, malgré de nombreuses sollicitations adressées en ce sens à l’autorité communale, une réservation qui aurait permis, dans le futur, de réaliser cette liaison.

Localisation de la connexion souhaitée (source : urbAgora)
Le projet actuel d’aménagement de Bressoux et Coronmeuse

Ce bouclage ferroviaire a pourtant été identifié en 2011-2012 parmi les enjeux stratégiques wallons (étude Tritel). Comme l’écrivent les auteurs de l’étude, « Cette nouvelle liaison permettrait de boucler un anneau ferroviaire continu autour du centre de Liège. Elle ouvrirait la porte à de nombreuses possibilités de liaisons (exemple : Visé - Liège-Palais – Liège-Guillemins - Angleur, ou Seraing – Liège-Guillemins – Liège-Palais – Bressoux - Kinkempois). » Cette liaison permettrait également de connecter Maastricht au centre de Liège dans un horaire compétitif avec la voiture. Elle permettrait de prolonger la dorsale wallonne vers Visé et Maastricht. Elle soulagerait la ligne 34 dans son tronçon le plus chargé (entre Liège-Guillemins et Liège-Palais), offrant des gains de capacité sans devoir recourir à d’immenses travaux de génie civil (on se souvient que l’étude Sémaly-Transitec avait étudié la possibilité d’un passage à quatre voies des lignes 34 et 36).

Il n’est pas trop tard pour réagir : chacun des dossiers urbains évoqués peut encore être amendé pour laisser place à une zone de réservation qui gardera ouverte, pour l’avenir, les emprises nécessaires. Mieux : cette (courte) liaison à construire pourrait s’avérer extrêmement complémentaire au développement de Bressoux et de Coronmeuse, en offrant un point d’intermodalité tram-train en rive gauche en aval du centre (manquant dans le projet actuel du tram), en intégrant une gare REL au sein même du nouveau quartier de Coronmeuse, en servant d’appui à une passerelle piétonne reliant les deux sites, en améliorant l’accessibilité de la FIL et donc son rayonnement, etc.

C’est la raison pour laquelle je m’adresse à vous, au-delà des clivages partisans, afin de solliciter votre intervention dans ce dossier. Je suis convaincu qu’un consensus des forces vives liégeoises pourrait s’établir afin de conserver ouverte la possibilité de cette liaison, aujourd’hui menacée et d’obtenir auprès des pouvoirs concernés les interventions nécessaires (en particulier l’avenant au permis du tram, qui est le point le plus délicat).

En l’attente de vous lire, je vous adresse, Madame, Monsieur, mes salutations très distinguées.

François Schreuer
Conseiller communal de Liège

Copie à Messieurs les ministres de la mobilité, Carlo Di Antonio et François Bellot.

 

Réagir, commenter, compléter, critiquer,...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Les commentaires postés par les internautes

Bouclage ferroviaire de Liège : appel aux élus liégeois !

Posté le 31 août 2018, par Baussay

Bonjour, la nécessité de ce bouclage me paraît une évidence, tant ces zones sont saturées en trafic routier à peu près à toutes les heures. De plus, quelle facilité pour les visiteurs de LIège expo, et quel soulagement possible en termes de pollution automobile ! Il est évident par ailleurs que le tram ne suffira pas à écouler tout le transit humain, et ce bouclage serait une complémentarité parfaite au tracé du tram précisément.

Bouclage ferroviaire de Liège : appel aux élus liégeois !

Posté le 1er septembre 2018, par GAB

Bonjour, une boucle ferroviaire apporterait une dynamique complètement différente et très positive en terme d’accès à la ville. Le bon sens réclame à nos élus de penser la ville de demain.

Bouclage ferroviaire de Liège : appel aux élus liégeois !

Posté le 1er septembre 2018, par Dechesne

Dans une ville saturée d’auto et des pollutions qu’elles entrainent il est évident que le bouclage ferroviaire est une solution nécessaire afin de rendre notre ville plus "respirable" .

Bouclage ferroviaire de Liège : appel aux élus liégeois !

Posté le 1er septembre 2018, par guidi

Je trouve le projet,d une utilité immense pour tous les liégeois et visiteurs, comment peux t on sacrifier cette infrastructure plus saine plus viable, plus attrayante pour les touristes, et donner la priorité à un modèle de ville, dépassé....tous ces bus qui polluent, rendent la ville inatrayante, nauséabonde et irrespirable quand on doit suivre un bus à pied ou en voiture...Que nos administrés retrouvent le bon sens, et qu ils laissent derrière eux les profite au engrangent des compagnies du pétrole des bus et le reste.

Bouclage ferroviaire de Liège : appel aux élus liégeois

Posté le 2 septembre 2018, par SireRenard

Quel est l’impact de ce projet sur les implantations urbaines actuelles ? son coût, le montant disponible pour les augmentations de capacité prévues pour le réseau ferré en Wallonie ? Pour la Belgique d’ici 2031 ? Comment ont été conduites les simples mesures de conservation d :’infrastructures déjà existantes ou raisonnablement envisagées précédemment. On cite pêle-mêle ‘ : maintien de la Ligne 38 , maintien de l’ouvrage conduisant au complexe Gretry proposé par le directeur Couchard dans le cadre projet (re-projet ...) d’un réseau régional,
en ......1990, conservation des emprises de la ligne 32 conduisant vers Flémalle au départ d’Ans et pouvant servir de substitut ferré à la desserte classique par la vallée (hypothèse envisagée et examinée après les projets de métro...., conservation de la ligne électrifiée de ceinture 31, souhait formulé par le Cepli dans les années 70 de prolonger l’accès ferré de Herstal vers Haccourt, de manière à accompagner l’urbanisation escomptée de la Basse-Meuse et pour terminer, provisoirement ....pourquoi aucune réaction â la mise à blanc (la suppression ) de la 5ème voie de la gare de Warexmme, électrifiée ! et qui abritait le terminus des liaisons L sur Lge-War....Une suppression récente et qui diminue encore les capacités requises pour un Rel complet...On s’interroge sur la justification d’un tel projet alors qu’on est dans l’incapacité de promouvoir encore aujourd’hui’ de simples mesures relativement peu coûteuses.