Cap 2024 ! La Coopérative politique VEGA en ordre de marche

À l’approche des échéances électorales de 2024, la Coopérative politique VEGA se remet en ordre de marche. Après plus de dix années de présence active au Conseil communal de la Ville de Liège, notre petite organisation souhaite grandir.

1. Nous envisageons la possibilité d’une alliance pour les élections communales

Pour différentes raisons, notamment le mode de scrutin qui désavantage fortement les « petites » listes (avec les voix de 2018, nous aurions pu obtenir deux voire trois sièges) et le risque que l’extrême-droite soit beaucoup plus organisée que d’habitude, nous avons décidé d’ouvrir la porte à la possibilité d’une liste d’alliance lors du scrutin communal de 2024 à Liège. À cette fin, nous avons rédigé une note reprenant nos principales priorités pour la prochaine mandature communale, dont nous rendons aujourd’hui publique une première version, afin de nourrir le débat quant aux enjeux de l’élection qui vient. Nous invitons nos concitoyennes et nos concitoyens à réagir à cette note, afin de l’enrichir. Des contacts sont en train d’être pris ou vont l’être prochainement avec le PS, le PTB, Ecolo/VertArdent ainsi qu’avec Les Engagés afin d’identifier, sur base de cette note, les points de convergence et de divergence avec ces formations.

2. Nous souhaitons être présents aux élections régionales

Ensuite, la Coopérative politique VEGA envisage d’être présente au scrutin régional du printemps 2024, dans l’arrondissement de Liège, avec l’objectif d’obtenir un siège au Parlement wallon. Au vu du bilan extrêmement limité du gouvernement sortant sur les enjeux écologiques, au vu de l’impossibilité d’obtenir la relance d’un grand programme de production de logement public, au vu de l’absence, dans le débat politique régional, d’une voix clairement opposée à l’impasse que représente le développement aéroportuaire effréné, au vu de la difficulté à obtenir que la Région porte, dans le domaine du transport public, une ambition minimalement adaptée aux besoins de l’agglomération liégeoise (manque d’ambition dont le sous-BHNS qui s’annonce constitue une caricature), au vu du blocage sur la nécessité de créer des institutions politiques supracommunales,... nous pensons que VEGA a un rôle utile à jouer. Nous invitons les organisations et citoyens qui partagent ces constats à entrer en dialogue avec nous afin de construire une coalition susceptible de franchir le seuil électoral (environ 18.000 voix) dans un an.

3. Nous avons nommé une équipe exécutive renouvelée

Enfin, un nouveau secrétariat politique est en place. Il est composé des personnes suivantes.

Cédric Jonckheere, coordinateur du secrétariat politique
41 ans, enseignant, Burenville

Cédric est enseignant en promotion sociale, mais aussi apprenti maraicher, intermittent du mouvement social, cycliste quotidien, militant copyleft et parent. Il fait partie des membres fondateurs de la Coopérative politique VEGA.

Loïc Decamp
34 ans, animateur et formateur dans l’associatif, centre-ville

Militant de tout poil noir, rouge et vert. Il porte une vigilance particulièrement aiguë à la montée de l’extrême droite et des nouvelles formes de conservatisme. Attentif à l’histoire des contres-cultures liégeoises et des pratiques démocratiques de résistance et de contestation en acte, il est membre de la coopérative VEGA depuis la fondation du projet en 2011.

Laurent Godinas, responsable du pôle animation
39 ans, médecin, Vennes

Laurent a grandi à Liège et y a fait ses études. Habitant les Vennes depuis plus de dix ans, il s’intéresse particulièrement à la préservation du caractère familial et arboré du quartier. Sa formation médicale le porte également à s’intéresser de façon particulière aux problématiques de santé et aux répercussions de la pollution sur celle-ci.

Alina Grinčel, trésorière
35 ans, experte-comptable et professeure à l’IFAPME, Angleur

Alina est lituanienne et a grandi à St Pétersbourg, elle est venue en Belgique pour travailler dans l’associatif en 2009 et depuis 2010 elle habite à Liège. Spécialisée dans la fiscalité des petites entreprises et des associations, elle s’intéresse particulièrement à la fiscalité verte. Elle est également attentive à l’urbanisme et souhaite s’impliquer dans la création d’itinéraires cyclables sécurisés, pour circuler en ville avec ses enfants.

Jehona Krenzi
38 ans, cadre dans le secteur associatif, Saint-Gilles

Jehona a grandi à Prishtina et Court-Saint-Etienne. Après des études à Bruxelles, où elle a ensuite travaillé dans une ONG internationale pendant plusieurs années, elle s’est installée à Liège il y a quelques années et elle y travaille à présent pour des associations qui défendent et promeuvent les droits fondamentaux, le travail de mémoire et la laïcité.

 

Réagir, commenter, compléter, critiquer,...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.