« Verts & à gauche », pour faire bouger les lignes de la politique communale.

Communiqué, 2 mai 2014

À propos des mesures de police décidées par le bourgmestre de Liège à l’encontre des pompiers

La Coopérative politique VEGA a pris connaissance de l’Arrêté de police pris par le bourgmestre de la Ville de Liège mercredi 30 avril en fin de journée, visant à interdire tout rassemblement des pompiers sur le territoire de la Ville pour la journée du 1er mai.

En réaction à cette lourde décision, VEGA :

  • Dénonce le caractère excessif de la mesure de police décidée par le bourgmestre, en particulier le fait qu’elle s’appliquait à tout le territoire communal (ce que rien ne semblait justifier, puisque des heurts n’étaient redoutés qu’autour du Parc d’Avroy).
  • Déplore vivement que le Conseil communal n’ait pas été avisé « sur le champ » de cette mesure, comme l’impose la loi communale (à l’heure d’écrire ces lignes, aucune information officielle n’a d’ailleurs été transmise aux conseillers communaux).
  • Regrette cependant qu’une demande de manifestation en bonne et due forme n’ait été déposée par les délégués des pompiers auprès des autorités communales de la Ville de Liège.
  • Demande que le Conseil de police soit réuni dans la semaine pour que le bourgmestre fasse connaître aux conseillers communaux — à huis clos, si nécessaire — les éléments factuels qui justifient selon lui la mesure d’interdiction qu’il a prise. On ne peut pas avancer des menaces graves à l’encontre de la paix publique et se baser sur ces menaces pour porter significativement atteinte au droit de manifester sans justifier ensuite de façon circonstanciée de ces éléments.
  • Constate que la manifestation des pompiers qui a — malgré tout — eu lieu le 1er mai n’a pas justifié les craintes avancées par le bourgmestre. Les quelques dizaines de pompiers présents étaient manifestement présents pour faire connaître leur opinion et pour nulle autre raison.
  • Rappelle le climat de criminalisation des mouvements sociaux qui prévaut aujourd’hui en Belgique et en Europe. Dans un tel contexte, l’arrestation, sur la route, d’un syndicaliste qui se dirigeait vers Liège et d’autres éléments à confirmer (nous notons les déclarations d’autres délégués syndicaux qui disent avoir été suivis par la police dans leurs déplacements) nous semblent aussi injustifiables qu’inquiétants.
  • Appelle à l’ouverture d’un dialogue avec les pompiers en vue d’apaiser la situation au sein de l’IILE, dans le respect de toutes les parties en présence.

Les commentaires des internautes

1 message

À propos des mesures de police décidées par le bourgmestre de Liège à (...)
posté le 2 mai 2014 par Gianangelo

En effet en qualité de délégué du SLFP pompiers,
je vous confirme que mon collège venait de flandre il a été intercepté sur l’autoroute à BOIR par deux motards de la police fédérale. Il a été immobilisé une demi heure sur un parking sa voiture fouillée un pull "pompier" a été trouvé et il avait le choix soit retourner chez lui soit direction commissariat.
Pour les pompiers habitant liege il était en effet assigné à résidence.
Je pensais que cela n’arriverait jamais en belgique.... Et pourtant.

mais ni lui ni moi avons suivi cette dictature qui ne tolère pas que l’on discute ses décisions surtout lorsque l’on veut mettre en évidence les dépenses non justifiés d’argent publique au sein de l’IILE.
Nous avons bien sur rejoint nos collègues en déjouant la surveillance policière.


Réagir, commenter, compléter, critiquer,...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

#AGENDA

Barbecue de fin d’année

le dimanche 25 juin 2017 de 17h à 23h

#ACTUALITE


#ABONNEMENT

Lettre d'info


#RECHERCHE

Chercher dans le site