10e

Claudine Dombret

Dès mes études d’infirmière, je me suis engagée dans des groupes de réflexions sur la santé. Pour élargir cette réflexion et répondre à mes interrogations, j’ai suivi une spécialisation en santé communautaire, ce qui m’a permis de mieux connaitre les problèmes liés à la santé sociale et aussi les ressources à mobiliser en vue d’y répondre. Enfin, j’ai complété ma formation par le Fopes où j’ai appris à utiliser les outils d’analyses nécessaires pour devenir « acteur de changement ».

Après un travail hospitalier, je me suis dirigée vers l’enseignement avec un objectif de transmission de savoirs mais aussi un esprit critique analytique permettant de trouver des solutions créatives répondant aux besoins de la population. J’ai adoré ce travail pédagogique qui, en plus des aspects techniques liés à la santé, nécessite de s’intéresser à la sociologie des personnes et de faire preuve d’ouverture sur le monde et les cultures. C’est dans ce cadre que je me suis engagée toujours plus activement au sein de plusieurs ONG.

Pour moi, les questions des droits humains et de l’exclusion sont étroitement liés. Sensible à toutes les causes humaines, notamment le sort des "sans papiers", j’ai choisi de poursuivre mon engagement et ma militance au sein de VEGA où je suis sûre que ma participation citoyenne trouvera un relai politique efficace.