Liaison ferroviaire Wallonie-Paris par voie classique : il faut aussi desservir Liège

Le Conseil d’administration de la SNCB s’est prononcé, cet été, pour l’ouverture d’une liaison directe entre Namur et Paris, via Charleroi, Maubeuge et Saint-Quentin, par voie classique.

Cette liaison correspond pour la Wallonie à un besoin évident, économique, culturel, politique, académique,... Le temps de parcours sera certes un peu plus long qu’en TGV, mais le confort d’une liaison directe et le tarif beaucoup plus raisonnable devraient largement compenser cet inconvénient.

Nous nous étonnons cependant que cette ligne ne soit prévue que jusqu’à Namur, plutôt que de continuer vers Liège, où une demande existe et où de nombreuses correspondances sont assurées, notamment vers l’Allemagne et les Pays-Bas.

Nous constatons en effet que, à l’heure actuelle :

  • La première liaison ferroviaire directe (en 2h12) depuis Liège n’arrive à Paris qu’à 10h05, ce qui est beaucoup trop tard. Dans le sens inverse, le dernier train direct pour Liège quitte déjà Paris à 17h55. Il est possible de trouver des horaires plus larges, via une correspondance à Bruxelles, mais celle-ci allonge parfois significativement le temps de parcours, avec des conditions de confort dissuasives à Bruxelles-Midi. La liaison par voie classique pourrait résoudre, au moins en partie, ce problème.
  • Les tarifs pratiqués par Thalys (souvent plus de 100 EUR pour un aller simple lorsqu’on n’a pas réservé des semaines à l’avance) sont inabordables pour de nombreux publics. Le choix fait, parallèlement à la construction des lignes à grandes vitesse, de supprimer purement et simplement l’offre ferroviaire alternative au TGV (en ce compris les trains de nuit), reste très discriminant et prive le rail de nombreux usagers et reste un véritable déni de service public. Là encore, la liaison par voie classique permettrait, en diversifier l’offre, d’amener vers le train des usagers qui en sont aujourd’hui éloignés.

Ces éléments nous semblent plaider en faveur d’une prise en compte de Liège dans ce nouveau projet. Nous appelons les députés fédéraux liégeois à relayer cette demande auprès du ministre de la Mobilité, François Bellot.

Lire aussi : Remettre Liège-Guillemins sur la carte ferroviaire européenne ? (pdf), conférence de presse du 26 mars 2015.

 

Réagir, commenter, compléter, critiquer,...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Les commentaires postés par les internautes

Liaison ferroviaire Wallonie-Paris par voie classique : il faut aussi desservir Liège

Posté le 23 septembre 2018, par Baussay

Cette ligne a existé, je l’ai utilisée à plusieurs reprises, notamment de Namur à Liège, et j’ai constaté que la fréquentation était terriblement basse. Il faut étudier la viabilité d’une telle ligne, et j’imagine que cela a été fait récemment. Les résultats seraient différents ?

Liaison ferroviaire Wallonie-Paris par voie classique : il faut aussi desservir Liège

Posté le 24 septembre 2018, par Laurence Pappens

Je trouve l’article pas très objectif . Vos horaires ne sont pas corrects.
Lorsque je vais à Paris je prends le train IC de 6 h à Liège et j’ai une correspondance immédiate avec le Thalys à Bxl midi . J’arrive à 8.23 à Paris .
La correspondance est très facile à prendre et je ne comprends pas votre « conditions de confort très dissuasives à Bxl Midi « il suffit de descendre ( il y a même des ascenseurs ) trourner à droite et il y a directement un Escalator qui amène aux portes du Thalys .
Bien sûr pour le tarif je recherche les tarifs promotionnels . En juillet j’ai payé 50€ aller retour !
il existe une formule permanente intéressante mais le trajet est plus lent . Refaire une liaison dorsale revient à la même chose . La dorsale est très lente hors les voyageurs recherchent la rapidité sinon autant prendre un car . Objectivement , je ne pense pas que ce serait un plus .