« Verts & à gauche », pour faire bouger les lignes de la politique communale.

Communiqué, 25 mai 2015

Stationnement facilité pour les professionnels : il faut inclure les travailleuses précaires !

Communiqué de presse de la Coopérative politique VEGA - 25 mai 2015

Si l’on se réfère aux interpellations déposées pour le prochain Conseil communal, on note qu’un conseiller de la majorité — Jean-Paul Bonjean (PS) — reprendra, lors du Conseil communal de ce mardi 26 mai, une proposition défendue depuis le début de la législature par VEGA (et qui a notamment fait l’objet d’une proposition de délibération au Conseil en mars 2014) : faciliter le stationnement des professionnels qui doivent se déplacer régulièrement au domicile des bénéficiaires de leur travail (personnel médical, aides soignantes, aides familiales, etc).

Sachant qu’un conseiller de la majorité propose rarement quelque chose sans s’être assuré au préalable de l’accord du Collège, on peut en déduire que la majorité communale — après avoir rejeté les propositions portées par notre conseiller communal, François Schreuer, en ce sens — semble enfin avoir décidé de faire un geste pour ces professionnels. Nous nous en réjouissons.

Nous nous étonnons cependant que la proposition formulée par le conseiller socialiste ne concerne que les médecins généraliste, les kinésithérapeutes et les infirmiers. Il nous semble pourtant indispensable d’inclure parmi le public visé par cette mesure les aide-soignantes (évoquées puis oubliées dans le texte du conseiller socialiste) et les aides familiales mais aussi les aides ménagères ainsi que les garde-malades. Ces professions — exercées presqu’exclusivement par des femmes — font partie intégrante du secteur des « soins à domicile » et leur statut social est nettement moins favorable que celui des personnels médicaux.

Pour les personnes qui exercent ces métiers, se déplacer en voiture est souvent une obligation pour pouvoir effectuer son travail. Et, pour elles, le temps de déplacement n’est la plupart du temps pas inclus dans leur temps de travail. Le coût du stationnement n’est presque jamais pris en charge par les employeurs : lorsqu’elles travaillent en ville, il peut entamer de manière très significative leur rémunération.

Le rôle de ces travailleuses est pourtant décisif, notamment pour permettre le maintien à domicile de personnes âgées ou malades qui, sans aide, devraient vivre dans des institutions d’accueil. Permettre à ces personnes de travailler dans les meilleurs conditions possibles, c’est donc aussi faciliter la vie des habitants de notre ville qui sont en situation de dépendance.

Nous demandons dès lors au Collège d’opter pour l’attribution d’une carte de stationnement annuelle gratuite ou à tarif très modéré, sur présentation d’un justificatif de l’employeur, pour toutes les personnes concernées et non uniquement pour le personnel médical et paramédical.

En l’état de la proposition, cette mesure s’apparente plus à nos yeux à un avantage destiné aux weuls professions libérales plutôt qu’à une réelle mesure sociale.

Les commentaires des internautes

1 message

Stationnement facilité pour les professionnels : il faut inclure les (...)
posté le 26 mai 2015 par nadine

Je suis travailleuse précaire( aide familiale à temps partiel ) , et donc je me sens doublement pénalisé !!
Déjà en tant que femme , puis avec des mesures comme cela qui facilite encore ceux qui ont de plus gros revenus !! Merci Demeyer . Heureusement qu’ il est de gauche !


Réagir, commenter, compléter, critiquer,...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

#AGENDA

Il n'y a pas d'événement programmé pour le moment.

#ACTUALITE


#ABONNEMENT

Lettre d'info


#RECHERCHE

Chercher dans le site