Waha : « La hâte est la mère de l’échec »

Mi-février, les parents des enfants de l’école fondamentale Léonie de Waha ont été informés par courrier de la scission de l’école dès la rentrée 2019, une partie des élèves devant être déplacés vers l’école Bensberg avec la moitié de l’équipe pédagogique, l’autre demeurant dans le bâtiment du Boulevard d’Avroy pour une durée indéterminée.

Invités à une réunion d’information le 26 février, les parents s’y sont rendus inquiets et fâchés, et n’y ont pas trouvé toutes les réponses qu’ils attendaient. Le calendrier de cette scission et du déménagement prévu est interpellant, puisque ladite scission doit faire l’objet d’une décisiondu Collège dès le 1er mars - trois jours seulement après la première réunion d’information aux parents.

Désemparés, de nombreux parents ont sollicité la Coopérative Vega. Nous avons relayé leur inquiétude auprès du Collège d’abord par la voie d’une question orale adrerssée à l’Echevin de l’Instruction publique, Pierre Stassart, en fin de séance publique du Conseil Communal (à ré-entendre sur https://www.liege.be/fr/vie-communale/vie-politique/conseil-communal/retransmission-des-conseils-communaux/retransmission-du-conseil-communal-du-25-02-2019), puis par la voie d’un courrier demandant que la décision du Collège soit postposée et le délai de choix laissé aux parents allongé.

Monsieur le Bourgmestre,
Mr L’Echevin de l’Instruction publique,
Mesdames et Messieurs les Echevins,

Le projet de scission de l’école fondamentale de Waha, à propos duquel j’ai adressé une question orale à Mr L’Echevin Stassart ce lundi, inquiète vivement les parents d’élèves.

Les questions et commentaires qui me sont adressés à ce sujet semblent indiquer que ce n’est pas tant le fond du projet que le calendrier de sa mise en oeuvre qui engendre des réactions très vives.

Dès lors, puis-je vous demander

- d’examiner l’opportunité de postposer la décision du Collège, qui doit en théorie intervenir dès ce vendredi 1er mars, afin de poursuivre le nécessaire travail d’information et de dialogue avec tous les acteurs concernés

- de postposer la date limite fixée aux parents pour poser un choix par la voie d’un questionnaire qui , selon nos informations, devrait leur être adressé déjà ce 1er mars par l’intermédiaire des enfants.

C’est seulement à ces conditions, me semble-t-il, que les familles concernées pourront poser un choix éclairé et serein pour la suite de la scolarité des enfants.

En vous remerciant pour votre attention,

Céline Lambeau
Conseillère Communale
conseiller.lambeau@liege.be

 

Réagir, commenter, compléter, critiquer,...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.