« Verts & à gauche », pour faire bouger les lignes de la politique communale.

Communiqué, 10 septembre 2013

Ecole fondamentale de Wandre 2 : quelques précisions

Le comité de coordination de la Coopérative politique VEGA a pris connaissance de la polémique lancée par certains enseignants et parents d’élèves suite à l’arrivée d’une nouvelle directrice dans l’école communale fondamentale de Rabosée (Wandre 2). Nous avons en particulier noté que certaines de ces personnes s’opposent à l’arrivée de cette directrice, Madame Kwang-Ja Cremer, au motif de son appartenance à VEGA.

Nous tenons à dire — et c’est la raison pour laquelle nous nous permettons de nous exprimer au sujet d’un dossier qui devrait normalement relever du fonctionnement normal de l’administration — notre inquiétude à voir un fonctionnaire incriminé en raison de ses opinions politiques.

Nous déplorons aussi que certaines de ces personnes aient présenté nos positions sur la pédagogie d’une manière complètement tronquée. Contrairement à ce qu’on a pu lire dans la presse ce mardi 10 septembre, VEGA encourage en effet la pratique de la pédagogie active. VEGA aspire à un enseignement émancipateur et égalitaire. Ces valeurs, Célestin Freinet, fondateur de la pédagogie active, y adhérait totalement et c’est dans leur esprit qu’il a proposé un ensemble de techniques d’enseignement nouvelles qui rendent l’élève acteur de son apprentissage.

Ce à quoi VEGA s’oppose, c’est à la création d’écoles porteuses du label « pédagogie active » en marge des autres. Lorsque seulement quelques écoles affichent ce mode de fonctionnement, elles attirent des élèves qui vivent dans un milieu socio-culturel favorisé. Cela diminue la mixité sociale et ce ne sont pas les élèves qui auraient le plus besoin de ce type de pédagogie qui en bénéficient.

Nous prônons donc — la lecture du volet « enseignement » de notre programme peut en convaincre quiconque facilement — la généralisation de la pédagogie active dans l’enseignement communal liégeois, sans distinction entre les écoles. Nous ne voulons pas l’imposer de manière autoritaire mais demandons que des formations et des mesures d’accompagnement soient mises à la disposition de toutes les équipes éducatives et de tous les enseignants qui désireraient s’engager dans cette voie.

C’est d’ailleurs dans ce sens que Madame Kwang-Ja Cremer a toujours travaillé. Formée en pédagogie active, elle la pratiquait déjà en tant qu’institutrice, au sein d’une école qui n’était pourtant pas étiquetée comme telle. En tant que directrice d’école, elle a continué à promouvoir son usage auprès de son équipe éducative. Nous attirons votre attention sur le fait que Mme Cremer a mis sa fille dans l’enseignement Freinet et ensuite au Lycée de Waha (qui travaille en pédagogie active). Si nous n’avons nulle intention de nous immiscer dans le fonctionnement de l’administration, nous supputons que sa désignation en tant que directrice d’une école qui a adopté la pédagogie active pourrait apparaître cohérente aux yeux d’un observateur neutre.

Pour la Coopérative politique VEGA,

Sandrine Calomme,
Coordinatrice de la Commission enseignement

François Schreuer,
Conseiller communal

Les commentaires des internautes

1 message

Ecole fondamentale de Wandre 2 : quelques précisions
posté le 12 septembre 2013 par Anne DEGEE

Bonjour,

Bravo pour cet article : cet clair net et précis ! et cela me fait plaisir après toutes les contre-vérités, médisances et calomnies que doit subir notre amie Kwang-Ja. Et bien sûr votre (un peu notre) politique mise en cause par un journalisme peu soucieux de véracité.

Cordialement

Anne


Réagir, commenter, compléter, critiquer,...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

#AGENDA

Barbecue de fin d’année

le dimanche 25 juin 2017 de 17h à 23h

#ACTUALITE


#ABONNEMENT

Lettre d'info


#RECHERCHE

Chercher dans le site