« Verts & à gauche », pour faire bouger les lignes de la politique communale.

Fiche programmatique
Dernière mise à jour : 19 septembre 2012

Ouvrir un parc et / ou un terrain de sports dans chaque quartier

Tags : # Nos 12 priorités #Environnement #Jeunesse #Santé #Sport #Urbanisme

Si la Ville de Liège compte d’importants espaces verts sur son territoire (notamment le poumon vert du Sart-Tilman), ceux-ci sont mal répartis géographiquement et ils disposent trop peu souvent d’un équipement polyvalent (en particulier d’infrastructures sportives).

Nombreux sont les quartiers à ne compter aucun espace vert : Longdoz, Guillemins, Bressoux, Amercoeur, Saint-Léonard, Rocourt... Et même dans les quartiers périphériques, où le bâti est moins dense, les espaces verts sont souvent trop peu accessibles pour être réellement utiles.

D’ici 2018, nous voulons aménager au moins un parc et/ou un terrain de sports dans chaque quartier qui en manque. L’objectif principal est de réduire la distance qui sépare chaque habitant d’un tel lieu. Ceci impliquera, le cas échéant, de recourir au droit de préemption pour disposer des terrains nécessaires.

Le choix du lieu d’implantation de ces parcs et du type d’aménagements devra tenir compte à la fois du maillage écologique et du réseau de voies lentes à développer à travers toute la commune. Autant que possible, ces parcs et / ou terrains de sports seront situés à proximité immédiate des maisons des services publics qui font l’objet d’une autre proposition.

Nous voulons mobiliser un budget de 20 millions d’euros (dont une partie substantielle devrait pouvoir être financée par la Région) à cette politique, sans compter la réfection et l’entretien de toutes les structures existantes, actions parfois urgentes. Nous souhaitons que l’affectation précise de ces budgets fasse l’objet d’une concertation avec les habitants des quartiers, projet par projet.

Les commentaires des internautes

7 messages

Parc Comhaire
posté le 6 septembre 2012 par Maxime Calay

Dans le Laveu, un espace « agora » doit être aménagé dans le parc Comhaire. Contrairement à l’aménagement de la place Henri Simon pour lequel deux réunions d’information et de concertation ont eu lieu, je n’ai pas souvenir d’avoir été convié en tant que riverain, à la participation au projet d’adaptation de cet espace public. Peu d’habitants savent à quoi il va ressembler ; au sein même du comité de quartier se posait récemment la question de la possibilité de continuer à organiser la brocante annuelle. Nous obtenions les informations par intermédiaires et par personnes relais au sein des cabinets ou des partis politiques...

Il me semble crucial d’impliquer le voisinage et les usagers actuels et potentiels lorsqu’on aménage/transforme un espace public afin de bien veiller à rencontrer leurs attentes tout en respectant la ligne de conduite politique établie au départ.

Cet axe démocratique me plaît beaucoup chez VEGA, même s’il n’est certainement pas facile de concilier à la fois une ligne de conduite volontariste sur le plan environnemental (qui me semble indispensable et urgente) et la rencontre des besoins et des attentes de la population qui ne fixe pas forcément les mêmes priorités ni les mêmes critères - c’est l’exercice démocratique que nous voulons mener, et je suis convaincu que c’est de cette manière que nous parviendrons aux résultats les plus pertinents et adaptés aux réalités de chacun, y compris celles de notre bonne vieille Terre !

Dans cette vision de la politique et de la participation citoyenne, nous pourrions avoir une gare des Guillemins testée et adaptés sur base des remarques de ses usagers, qui serait pratique et confortable pour tous. Heureusement, VEGA propose d’exploiter le réseau ferroviaire liégeois et de rouvrir des gares, ce sera l’occasion d’appliquer ces principes fondamentaux !


Ouvrir un parc et un terrain de sport dans chaque quartier
posté le 5 septembre 2012

Et pourquoi pas un jardin/potager collectif par quartier ?
Matériel de base fourni gracieusement par la commune, organisation autonome par les habitants.


Potagers collectifs, arbres fruitiers... une politique de l’arbre (...)
posté le 6 septembre 2012 par Maxime Calay

La ville pourrait en tous cas au minimum fournir une information claire et fiable à propos de la pollution des terres, qui peut être fort variable d’un quartier à l’autre en fonction du passé industriel de la ville. Pourquoi pas, dans l’optique de favoriser l’agriculture urbaine, établir au préalable un cadastre de l’état de nos sols ? On pense souvent à l’air et à l’eau, mais n’oublions pas d’où provient ce que nous mangeons !

Dans certains cas la culture en pleine terre est envisageable, dans d’autres il sera plus prudent d’éviter certains légumes qui accumulent les métaux lourds par exemple, tandis que sur les sites lourdement pollués, il faudra favoriser la culture en bacs ou les toitures végétales, avec des apports de terre extérieure et/ou de compost.

Je pense qu’il ne faut pas non plus voler aux citoyens leurs initiatives, et je connais par exemple l’initiateur d’un potager collectif, qui tient à son indépendance politique et qui ne veut rien demander ni recevoir de la Ville. Bien entendu, dans l’optique d’une conception et d’une application différente de la démocratie, le fossé politicien/citoyen ne serait pas ce qu’il semble être actuellement.

J’opterais dès lors pour une reconnaissance et un soutien aux initiatives de ce type qui le souhaitent. On pourrait imaginer aussi étendre la production vivrière aux services des plantations de la Ville : Liège, la ville aux 100 tomates, ou le "fameux ketchup de Liège", à défaut de Crémant ! Bien entendu, il y aurait des variétés de toutes les couleurs, pour satisfaire chaque Liégeois

Bon, il se fait tard, je m’égare... ou je vois à trop long terme. Ou les deux.

En fait, dans le cadre de la mise en place d’un plan de gestion différenciée (voir le point se passer des pesticides), on pourra certainement inclure dans les plans des espaces verts des zones avec des cultures vivrières. A commencer de suite par une politique de plantation d’arbres fruitiers (qui ne produiront pas des fruits rikiki pour éviter que le peuple ne monte aux arbres, comme sur la place des déportés par exemple)... comme le dit l’instigateur du verger conservatoire des Amis de la Terre à Soumagne : aux arbres, citoyens !

Un point concernant les arbres doit être ajouté au programme. Son effet apaisant est reconnu. Il apporte de l’ombre, atténue les fortes chaleurs, etc., et peut être un élément important dans la transition écologique urbaine.


Ouvrir un parc et un terrain de sport dans chaque quartier
posté le 30 août 2012 par Thomas

Un quartier qui manque cruellement d’un parc accessible, calme, plat, domestiqué, aménagé, c’est surtout... l’hyper-centre ! Les coteaux de la citadelle sont trop loin et en pente, la Boverie est un autre monde, le Botanique aussi, Avroy n’en parlons pas... L’esplanade Saint-Léonard est une réussite, mais ne joue pas le rôle d’un parc : ce n’est pas un espace de verdure et de pelouses. Il y a bien la place Emile Dupont, mais ce n’est pas non plus idéal, et trop restreint. Mais où le mettre, ce parc ? les places disponibles sont bien mal situées.
Il y en aurait bien une. La solution peut paraître radicale, et heurtera pas mal de monde. Détruisons la vieille école Liège 1, reconstruisons-la par exemple du côté de la rue Charles Magnette, ou à Fontainebleau (belle occasion de maintenir ce quartier après la fuite de l’hôpital) en moderne et énergétiquement neutre. Et à la place faisons un bel espace vert, prolongeant les terrasses des Carmes. Ouvrons aussi l’espace vert de la piscine de l’évêché, relions à une place St-Jacques réaménagée, et voilà un bel espace pour faire un beau parc polyvalent, en pleine ville.
Autre option : faire des berges de Meuse rive gauche un parc. Avec la circulation enterrée, et juste le tram. Une magnifique colonne vertébrale verte descendant en pente douce vers la Meuse. Un rêve, sans doute.


Ouvrir un parc et un terrain de sport dans chaque quartier
posté le 12 octobre 2012 par Benoit Heylens

Moi je verrai bien la place Saint-Lambert toute verte et sans contournement automobile :) ! Ca serait un superbe parc et on pourrait reconnecter la ville à sa place principale. Un peu à la manière de la Cathédrale.


Ouvrir un parc et un terrain de sport dans chaque quartier
posté le 12 octobre 2012 par Maxime Calay

Quand je pense qu’un étudiant en architecture avait travaillé sur un projet dans lequel les autos passaient en sous-sol et la place était réservée aux gens et aux transports en commun... il était visionnaire !


Ouvrir un parc et un terrain de sport dans chaque quartier
posté le 21 août 2012 par Herman christiane

un concour pr l’aménagement d’une plaine de jeux"billes, roulettes, pétanque, ballon" le long du chemin de fer côté Laveu (rue des Déportés >>> rue des Wallons) et fermeture du jardin botanique aux deux roues, jeux de balle, barbecue, nourrisage des oiseaux, chien en laisse, pique-nique autorisé. (voir dans mon site : sites google site plantearbre Londres 12-13 aout 2009.)

Aménagement progressif des bancs de la place du cadran "A la gloire des fossiles .. trilobites, amonites, coraux solitaires et coloniaux

Dessinez sur un chemin (boulevard d’Avroy.... jardin Botanique) peinture à l’huile.... une ligne du temps (1m = 1an >> 2km = 2000 ans ) (budget et réalisation par les élèves de l’Académie des Beaux Art)

"Circuits roulettes" >>> rues et trottoirs affectés à cet effets WE et vacances scolaires (voitures 20km/h)


Réagir, commenter, compléter, critiquer,...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

#AGENDA

Il n'y a pas d'événement programmé pour le moment.

#ACTUALITE


#ABONNEMENT

Lettre d'info


#RECHERCHE

Chercher dans le site