« Verts & à gauche », pour faire bouger les lignes de la politique communale.

Fiche programmatique
Dernière mise à jour : 16 septembre 2012

Protéger les coteaux de la citadelle

Tags : #Environnement

Les Coteaux de la Citadelle ont connu, ces dernières décennies, une revalorisation importante menée par les pouvoirs publics avec le concours des Liégeoises et des Liégeois. Ce poumon vert situé au cœur de Liège a d’ailleurs récemment obtenu trois étoiles au guide Michelin, ce qui classe nos Coteaux parmi les destinations touristiques les plus prisées au niveau régional.

Le développement de ce site exceptionnel, comme c’est le cas pour d’autres lieux (nous pensons notamment à la Chartreuse), est limité par quelques gardes-fous, et notamment par le classement du site en zone verte au plan de secteur (compétence régionale). Ce classement détermine l’affectation autorisée du sol et évite certains développements inappropriés.

Une étude a été récemment demandée par le Collège communal de Liège en vue de déclasser certaines zones du site des Coteaux de la Citadelle, dans le but d’y permettre la culture de vignes, en dépit de l’opposition de plusieurs associations, formalisée dans une pétition soutenue par 6000 signatures et demandant la conservation du site des Coteaux de la Citadelle en l’état.

VEGA souhaite que les Coteaux restent en zone verte. Une exploitation viticole dans les Coteaux n’est envisageable à nos yeux que moyennant le respect d’un certain nombre de critères, compatibles avec celle-ci : emprise limitée pour respecter la diversité biologique importante des lieux ainsi que leurs autres usages et pour éviter l’impact qu’une monoculture aurait sur les abeilles, choix d’un type de culture évitant l’érosion des sols et n’utilisant pas de pesticides (la proximité des habitations est trop grande).

Nous pensons par ailleurs que le soutien public d’un projet tel que celui qui est aujourd’hui sur la table entre en contradiction évidente avec l’engagement récent de la Ville pris à travers la signature du plan Maya, et que son caractère privé — ce point étant très discutable dans ce cas précis — n’ampute en rien la responsabilité de la Ville à son égard.

Nous comprenons l’intérêt touristique et de notoriété d’un « Crémant de Liège » (à déguster lors de l’Expo 2017 par exemple) ainsi que du retour de la vigne à Liège, mais nous pensons qu’il est bien plus sage de se contenter d’un « Vin de Liège » cultivé dans des lieux mieux adaptés.

Nous jugeons donc inutile le recours à un Plan Communal d’Aménagement Révisionnel (PCAR). Nous proposons, s’il est encore temps, de stopper la procédure et d’affecter le montant ainsi libéré à des politiques plus utiles, par exemple une contribution à la mise sur pieds du corps de cantonniers, chargé de veiller à l’entretien et la propreté des parcs et espaces verts.

Si la majorité communale en place est reconduite et qu’elle maintient sa position, nous demanderons l’organisation d’une consultation populaire d’initiative communale permettant aux citoyens d’indiquer ce qui leur semble bon dans ce dossier.

De manière plus générale, nous proposons d’agir de la sorte pour tout développement urbanistique ou agricole nécessitant la dé-classification d’une zone d’espaces verts, de parc, naturelle ou forestière au plan de secteur, afin d’éviter toute dérive future et ainsi préserver nos espaces verts, lieux de vie et de détente.

Réagir, commenter, compléter, critiquer,...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

#AGENDA

Il n'y a pas d'événement programmé pour le moment.

#ACTUALITE


#ABONNEMENT

Lettre d'info


#RECHERCHE

Chercher dans le site