« Verts & à gauche », pour faire bouger les lignes de la politique communale.

L’école Léona Platel et le CIMC auront-ils leur place dans l’écoquartier de Coronmeuse ?

Interpellation au conseil communal du 27 mars 2017

Monsieur le Bourgmestre,

En 2012, le Collège annonçait dans la presse le déménagement vers Chênée de l’école Léona Platel et du centre de revalidation pour enfants infirmes moteurs cérébraux (CIMC). À la suite de cela, lors du conseil communal du 24 juin 2013, je vous interpellais sur la situation très préoccupante du CIMC. Je vous interrogeais, à l’époque, sur l’opportunité de rénover ou reconstruire les bâtiments qui abritent le centre et de préserver son implantation au cœur de Coronmeuse et plus précisément dans le projet d’écoquartier. Je réitère mon intervention et en élargis la portée à l’école Léona Platel, tout en posant le débat sur la définition des fonctions que devrait revêtir l’« éco-quartier » de Coronmeuse, dont les orientations ne sont toujours pas connues, ce que nous déplorons.

La Coopérative politique VEGA plaide, sans ambiguïté, pour le maintien, sur le site de l’écoquartier de Coronmeuse, de l’école Leona Platel et du CIMC. Leur complémentarité est indéniable et la situation dans le parc Astrid est un atout pour le bien-être des élèves handicapés de l’école et du centre. Outre ces considérations, nous estimons que l’écoquartier doit pouvoir bénéficier au plus grand nombre et ne doit pas se limiter à devenir un dortoir de standing mais un quartier à part entière avec une offre de services publics de qualité.

Nonobstant ce qu’on peut penser du dossier par ailleurs, la construction d’un nouveau quartier devrait pouvoir être une opportunité pour faire grandir un projet scolaire et thérapeutique ambitieux, au service d’un public particulièrement fragile.

Nous suggérons donc qu’une école ordinaire soit adossée à l’école Léona Platel et au CIMC afin de construire un pôle scolaire inclusif et émancipateur.

Les enfants de l’enseignement ordinaire et de l’enseignement spécial pourraient vivre leur apprentissage scolaires séparément, en évitant au maximum les situations d’échec, et se retrouver pour des moments de récréation, de sport (pour certains), d’excursion, de chorale, de cours philosophique, pour les classes vertes, pour les projets culturels et créatifs, pour les fêtes...

Ce projet pourrait s’accompagner d’une crèche inclusive dans laquelle la prise en charge précoce des enfants présentant un trouble pourrait se réaliser et ainsi mettre de leur côtés toutes les chances pour mener une vie la plus autonome et émancipatrice possible.

À défaut de soutenir cette vision inclusive de l’« écoquartier » de Coronmeuse, nous désirons connaître les intentions du collège et le sort réservé à l’école Léona Platel, au CIMC et, surtout, aux enfants handicapés dans ce dossier.

Je vous remercie, Monsieur le bourgmestre, pour la réponse que vous voudrez bien me faire.

François Schreuer
Conseiller communal de la Ville de Liège

Réagir, commenter, compléter, critiquer,...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

#AGENDA

Barbecue de fin d’année

le dimanche 25 juin 2017 de 17h à 23h

#ACTUALITE


#ABONNEMENT

Lettre d'info


#RECHERCHE

Chercher dans le site