Coopérative politique VEGA

#LiegeEnCommun

Accueil > ... > Forum 280

Prendre en compte les handicaps non visibles

14 septembre 2012, 23:02, par Delphine

Petite note rapide concernant le handicap suite à une discussion avec Catherine Godart...
Le handicap est trop souvent résumé au fait de ne pas pouvoir marcher et de se trouver en chaise roulante. S’il est un handicap excessivement visible et très difficile à vivre, il ne rend pas les autres handicaps moins importants.
Pensons entre autres aux personnes qui vivent avec un handicap provisoire suite par exemple à un accident et qui ne bénéficient pas de carte de stationnement et de traitement préférentiel... Pensons également aux personnes malades chroniques dont la maladie ne se voit pas et qui pourtant peut les empêcher de se mouvoir à la même vitesse, dans les mêmes conditions et aussi facilement que les valides. Eux aussi ont bien du mal à voir leur maladie reconnue par les services publics (INAMI, ONEM, Mutualité) alors qu’elle leur pourrit pourtant la vie, réduit leur capacité à travailler et leur capacité d’autonomie.
Ces personnes-là ont aussi besoin de soutien, de transports adaptés, publics ou non, d’accès à des parkings pour personnes moins valides n’atteignant pas le degré de validité des personnes bénéficiant de la carte de stationnement. Ces personnes ont besoin de postes adaptés (même si ceci n’est pas de la compétence communale, le pourcentage de personnes handicapées dans les services publics et l’adaptation de leur poste sont-ils suffisants ?).

Il est important de comprendre que ces personnes ont beaucoup de mal à accéder aux services publics, aux salles de cinéma ou de concerts, à la culture, qu’elles doivent se poser 50.000 questions avant de sortir de chez elle : aurais-je un accès facile à ce bâtiment, la possibilité de m’asseoir ? Y a-t-il des bancs publics sur le trajet pour que je puisse me reposer ?
Bref, prendre en compte ces handicaps qui ont du mal à être reconnus et pris au sérieux par des institutions qui oublient l’empathie au profit de leurs pourcentages, est essentiel pour que chacun puisse trouver sa place.
Un handicap n’est pas le fait d’une personne, mais est le fait d’un monde inadapté pour les personnes différentes. Des gestes simples peuvent aider. Comme plus de considération, moins de discrimination, plus de réflexion.
Nous pensons à diminuer le nombre de voitures en ville ? Soyons sûrs de ne pas oublier les personnes handicapées, alors, si non, elles ne pourront plus trouver leur place.
_

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.