Coopérative politique VEGA

Accueil > ... > Forum 733

Garantir la fiabilité du système de vote

20 mai 2014, 13:32

Il est effectivement surréaliste d’utiliser un système de vote moins sécuritaire et plus coûteux pour le seul avantage que les résultats sont un tout petit peu plus rapide à obtenir (et à trafiquer ?).

Il me semble pourtant que certaines technologies actuelles pourraient simplifier grandement la tâche de l’élection (et permettre le référendum qui n’est pas encore dans la constitution belge ?).

Les banques arrivent à avoir une assez bonne fiabilité de l’online banking. Il est possible de faire sereinement des transactions financières d’importances avec un risque de fraude minime.
La technologie informatique est donc déjà capable de fournir un bon niveau de sécurité (même si ce n’est pas encore parfait, notamment du à la fermeture des codes sources des banques).

Les systèmes open-sources témoignent d’une rapidité de développement avec une très grande fiabilité et en toute transparence.
Il est donc possible de développer un logiciel performant avec des moyens raisonnables et soumis à la vérification de tout citoyen.

Il reste le problème du matériel : dans un système centralisé à distance de l’électeur, comment vérifier que c’est le bon logiciel qui est compilé et que les données ne sont pas modifiées ?
La solution serait peut-être de décentraliser ! Il existe déjà des monnaies virtuelles décentralisées (tel bitcoin) qui semblent se prémunir de la fraude (Il y a eu récemment une grosse fraude sur le réseau bitcoin, mais d’après ce que j’ai compris, c’est en piratant le système d’une banque de change pour que celle ci fasse la transaction frauduleuse et non en échappant au système de vérifications des signatures des transactions. L’équivalent en système de vote serait un malware qui voterait à la place du citoyen en ayant le contrôle de son ordinateur).

Le citoyen serait ainsi lui même le garant de la validité du logiciel qu’il installerait sur sa machine, pourrait voter anonymement, pourrait vérifier les résultats de vote directement depuis le logiciel (actuellement, ce sont surtout les partis qui peuvent vérifier les résultats), et pourrait voter avec une très grande facilité (notamment bien plus pratique pour les étudiants universitaires qui n’auraient plus à se déplacer pour voter pendant leurs examens).

On pourrait aussi ajouter une possibilité de proposition anonyme avec vote pour permettre aux politiques de mieux prendre conscience des questions qui importent le citoyen tout en faisant participer celui-ci au débat.

Il reste cependant quelques problèmes comme la sécurité de la machine du citoyen (risque de malware qui détournerait le vote), l’accès à internet qui n’est pas encore un droit pour tous, le manque de connaissances en informatique de nombreux citoyens ...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.