Sauvegarder la biodiversité, indispensable à la vie humaine

Éloigné de la campagne, le citadin pourrait se croire affranchi de la nature, reléguée au rang de simple décor. Or, la nature en ville est beaucoup plus présente et diversifiée qu’on ne pourrait le croire : dans les parcs, les jardins, au bord des routes, sur d’anciens terrils, dans les friches... Liège a la chance de compter sur son territoire de vastes espaces non bâtis, publics et privés, où la nature est bien présente : la Chartreuse, le Ry-Ponet, les coteaux de la Citadelle, les bois du Sart-Tilman… La Ville compte aussi plusieurs parcs publics agrémentés de nombreux arbres remarquables : le Jardin Botanique, la Boverie... Les intérieurs d’îlots, les jardins particuliers, les façades fleuries, les mares et ruisseaux, les cimetières… sont aussi investis par la nature. Il y a même deux réserves naturelles à Liège, la pelouse calaminaire de 2 ha sur l’île aux Corsaires à Chênée et les… 250 ha de bois et de landes au Sart Tilman.

D’une manière générale, la biodiversité se porte mal, en Wallonie comme ailleurs dans le monde, affectée par le réchauffement climatique, la pollution et les espèces exotiques envahissantes, reléguée dans les espaces marginaux non investis par l’agriculture intensive, la forêt productiviste ou l’urbanisation, les voies de communication et les loisirs de masse. La préservation de notre patrimoine naturel passe notamment par la conservation d’un réseau écologique assurant les besoins élémentaires des espèces de la flore et la faune sauvages.

Le plan communal de développement de la nature (PCDN) de Liège a répertorié tout ce patrimoine ; projet citoyen, il prévoit la mise en œuvre d’une série d’actions d’information et de sensibilisation et d’autres visant à améliorer les capacités d’accueil de la vie sauvage. VEGA salue les initiatives prises par la Ville de Liège mais relève des incohérences dans les projets envisagés ainsi que dans l’aménagement urbain. VEGA pense qu’il est indispensable de tenir compte de la biodiversité dans tous les développements à venir de notre ville.

  • VEGA s’engage à poursuivre et amplifier les actions du PCDN et la bonne gestion du patrimoine arboré de la Ville, mais aussi à favoriser les espèces indigènes pour les plantations, créer des zones de prairies fleuries dans les parcs, refuser les OGM sur le territoire de la commune et créer un espace vert dans chaque quartier.
  • VEGA s’engage à développer les trames verte (bords de chemin, talus, cordons boisés, espaces verts…) et bleue (ruisseaux et mares) dans une logique de réseau écologique, seul à même de maintenir la diversité biologique dans les quartiers périphériques.
  • VEGA propose de planter 10.000 arbres à Liège en milieu urbain pour lutter contre le phénomène des ilots de chaleur, pour améliorer la qualité de l’air et embellir les quartiers.
  • VEGA propose de favoriser les projets de végétalisation dans la ville (murs aveugles, espaces publics délaissés, excédents de voirie, toitures, friches, pépinières…).
  • VEGA s’engage à poursuivre et développer les initiatives citoyennes et participatives (distribution d’arbres à la Sainte-Catherine, actions dans les écoles…
  • VEGA s’engage à informer et inciter les citoyens à bannir les pesticides et à promouvoir les alternatives écologiques (espèces indigènes et rustiques, couverture du sol avec du broyat, jardin nature admise…).
  • VEGA propose d’informer et de sensibiliser les promoteurs, les entreprises et institutions publiques aux possibilités et avantages de réserver des espaces accueillants pour la nature sur leurs terrains.

Réagir, commenter, compléter, critiquer,...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.