1er

François Schreuer

Représentant de VEGA au Conseil communal de Liège, depuis 2012, je me présente, à 37 ans, pour la deuxième fois, avec l’objectif — atteignable, si l’électeur devait donner un signal clair en ce sens — de contribuer à la construction à Liège d’une majorité de progrès social et de transformation écologiste, pour les six prochaines années.

À titre professionnel, je suis coordinateur d’une association d’Education permanente et administrateur-délégué d’une coopérative citoyenne qui a entrepris la rénovation d’un ancien immeuble industriel, dans le quartier Saint-Léonard pour en faire une « ruche associative ». Je suis en outre rédacteur en chef de la revue « Dérivations » et éditeur de sa petite collection de monographies sur les enjeux urbains. Et puis je gère, depuis 2015, une chambre d’hôtes, dans le quartier des Vennes.

Militant de longue date du transport public, j’ai eu l’occasion d’intervenir à de nombreuses reprises sur les enjeux du futur Réseau express liégeois et du tram de Liège, dont j’ai notamment montré les dérives du mode de financement (le tristement fameux « Partenariat public privé », et son surcoût de 300 millions d’euros).

Plus largement, j’ai joué un rôle actif dans le débat public depuis mon adolescence. J’ai été président de la Fédération des étudiants francophones (FEF), administrateur d’Inter-Environnement Wallonie (IEW) ou de la Ligue des droits de l’homme (LDH). J’ai fondé l’asbl urbAgora, il y a une dizaine d’années. Je suis l’un des deux créateurs du mouvement « Liège 2015 ». Je suis à l’origine de la proposition de construire un téléphérique vers la Citadelle et j’ai co-signé l’étude qui a lancé, en 2014, le concept de « Parc du Ry-Ponet », sur les hauteurs de Chênée, largement reprise depuis lors.

Last but not least, je suis l’heureux papa d’une petite fille, dont la présence à mes côtés anime au quotidien mon engagement au service d’une planète qui soit vivable pour les générations futures et qui m’a amené à relire en profondeur mon environnement social et urbain sous l’angle de l’égalité entre les femmes et les hommes.

Pour rencontrer François Schreuer