Une ville mieux adaptée aux seniors

Le vieillissement de la population représente un enjeu majeur ; la commune a un rôle important à jouer dans l’amélioration du bien-être des aînés.

Pour aboutir à des résultats concrets profitables à tous, la thématique spécifique des aînés doit être considérée de manière transversale. Nous pensons en effet qu’un problème particulier trouve une réponse plus adéquate dans un ensemble de mesures plus globales. En ce sens, VEGA développe des propositions en matière d’aînés au regard des trois axes prioritaires transversaux  : le logement, la santé et les espaces publics.

Le logement

Les hébergements communautaires privés tels que les maisons de repos et de soins (MRS) ou les résidences services (RS) sont, bien souvent, trop uniformes, chères et limitent l’autodétermination des résidents. Le rythme de vie des personnes âgées, en ces lieux, est rigide et manque souvent d’humanité. Le manque de personnel et de matériel de soins adapté induit, parfois, des comportements maltraitants à l’égard de nos aînés.

Le moratoire de la Région wallonne en matière de lits MRS (qui vient d’évoluer) et le cadre budgétaire limitent grandement la marge de manœuvre de la Ville de Liège. Par ce fait, VEGA souhaite proposer des alternatives à ce type de logements, notamment à travers les actions suivantes :

  • créer un outil local et public d’investissement dans le logement, fondé sur l’épargne citoyenne, permettant de relancer la construction de logement public, notamment à destination des aînés, et d’aider à la rénovation ;
  • mettre en place un cadre règlementaire orientant le développement urbanistique de la ville et favorisant l’aboutissement de projets urbains de qualité, adéquatement situés et respectueux des habitants de la ville ;
  • soutenir un maillage de services, publics et privés, dans les quartiers, afin de recréer de la proximité là où elle a disparu, en veillant à l’équilibre des dynamiques urbaines.

Ces propositions structurent notre projet sur le logement. Elles permettront d’augmenter l’offre de logements publics pour peser sur le prix des loyers et la qualité des logements d’abord, mais surtout offrir des logements diversifiés et adaptés à des publics cibles, comme les aînés (p.ex. logement Kangourou, logements communautaires…). Compte tenu de la recherche de contacts humains de nos aînés, ces logements doivent être ancrés au cœur des quartiers pour briser l’isolement et faciliter l’autonomie des habitants grâce à des services publics décentralisés.

A cet égard, les huit maisons interrelationnelles et les cinq maisons senior de la Ville de Liège doivent jouer un rôle central dans les quartiers pour les ainés, notamment en matière de formation, d’accompagnement, de conseil ou, bien encore, de création de lien social. Ces institutions de quartier pourraient, par exemple, accueillir des formations en informatique mais aussi être un lieu d’accès permanent au matériel informatique pour l’usage des habitants.

Plus spécifiquement aux hébergements communautaires du CPAS / intercommunales, VEGA souhaite renforcer la formation du personnel aux techniques de l’humanitude, accentuer les services d’accompagnement des familles des résidents, mettre au cœur du projet de ces institutions publiques l’épanouissement social, affectif et sexuel des résidents et augmenter la qualité des services, notamment en matière de repas, que nous voulons plus « artisanaux » et composés de produits frais et sains.

Dans les limites de la réglementation wallonne sur le contrôle des prix, nous souhaitons, à long terme, également rééquilibrer le prix journalier en fonction des revenus globalisés des résidents.

La santé

Les aînés doivent pouvoir choisir leur lieu et mode de vie et, en fonction, avoir accès aux prestations de soins adéquates. La Ville de Liège doit jouer un rôle certain dans l’élaboration d’un service de soins coordonnés de qualité et décentralisé.

VEGA souhaite encourager les collaborations entre les maisons médicales et acteurs de la santé présents sur le territoire de la Ville d’une part, et les maisons intergénérationnelles et senior d’autre part. L’objectif étant de créer et développer des services de soins et sociaux intégrés par quartier destinés, entre autres, aux seniors. A défaut de pouvoir l’organiser au niveau du quartier ou lorsque l’usager ne peut se déplacer, une unité mobile pluridisciplinaire doit pouvoir aller à la rencontre des aînés chez eux. La compétence de cette unité mobile serait d’évaluer les besoins sociaux et sanitaires, informer, conseiller et accompagner l’usager selon ses souhaits et ses besoins.

Par ailleurs, dans notre approche transversale, VEGA souhaite favoriser les modes de déplacement actifs (marche et vélo) et proposer des activités sportives adaptées à tous les publics. Ces propositions entendent ainsi répondre, partiellement, aux enjeux de mobilité et de santé publique.

Notre projet politique a donc pour finalité d’offrir des services collectifs, tant à domicile qu’au niveau du quartier, en coordonnant et fédérant tous les acteurs présents sur le territoire communal autour de l’idée de la création d’un point de contact, d’évaluation et d’information unique par quartier dans le but d’orienter et accompagner la demande de l’usager. Ces mesures permettront, nous l’espérons, une meilleure communication en créant du lien social.

Les espaces publics & les espaces verts

Nous considérons que l’agglomération de Liège reste marquée par un manque grave d’attention pour ses espaces publics et ses espaces verts. Des espaces publics mal pensés sont des contraintes importantes pour la mobilité de trois publics en particulier : les aînés, les personnes à mobilité réduite et pour les « poussettes ».

Nous voulons une ville qui soit en premier lieu pensée pour le piéton et pour l’habitant, une ville où l’espace urbain dévolu au transit automobile soit significativement limité au profit d’autres fonctions dont des trottoirs larges et agréables disposant de bancs publics réguliers pour servir de point de halte.
Dans cette optique, nous souhaitons :

  • réduire significativement la place de la voiture dans l’espace public (au profit des piétons, du vélo et du transport public de proximité), y compris par des mesures rapides à mettre en place (nouveaux sites propres pour les bus, pistes cyclables…) ;
  • développer une attention beaucoup plus forte pour la qualité de l’espace public, son éclairage, la continuité de ses cheminements… ;
  • créer un espace vert dans chaque quartier, dont l’aménagement et l’usage seraient conçus en concertation avec les habitants.

L’aménagement des espaces publics, entre autres, mérite d’être pensé avec ses habitants. La participation citoyenne constitue une préoccupation importante pour VEGA. Dans cette optique, le conseil consultatif communal des aînés (CCCA) a pleinement sa place, en tant qu’instance d’avis sur le projet de Ville. A long terme, VEGA souhaite octroyer des budgets participatifs à divers organes, comme la CCCA, pour les doter de compétences décisionnelles, dans le respect du cadre réglementaire, et leur permettre de concrétiser des projets de manière autonome.

 

Réagir, commenter, compléter, critiquer,...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.