La mobilité, une transition indispensable

L’agglomération liégeoise étouffe sous la circulation automobile. Non seulement elle altère la qualité de vie des habitants mais les usagers motorisés eux-mêmes perdent un temps considérable dans les bouchons.

En périphérie et dans les communes de l’arrondissement, créer des voiries supplémentaires ou élargir celles qui existent ne résoudra pas le problème car toute nouvelle infrastructure routière crée de nouveaux besoins et génère du trafic supplémentaire. Depuis 50 ans, ces développements ont conduit des dizaines de milliers d’habitants à s’installer de plus en plus loin de la ville, phénomène délétère tant pour Liège qui s’appauvrit que pour la campagne qui s’urbanise.

Réduire le trafic routier est indispensable non seulement pour restaurer la qualité de vie des Liégeois mais aussi l’attrait de la ville et les possibilités d’y circuler dans de bonnes conditions. C’est donc la fois un défi et une motivation.

Pour mieux répondre aux besoins de mobilité en ville et améliorer parallèlement le cadre et la qualité de vie des habitants, travailleurs et visiteurs, il est utile de questionner le modèle actuel, d’établir un diagnostic et de mettre en œuvre les solutions.

VEGA propose de travailler concrètement en vue de sortir Liège et son agglomération de cette logique du (presque) tout à la voiture qui l’empêche de s’engager dans la voie de la transition vers cette mobilité durable souhaitée par de nombreux Liégeois.

Pour ce faire, nous proposons les grands axes de travail suivant :

  • repenser, en collaboration avec toutes les parties prenantes, la mobilité dans la Ville de Liège et ses divers quartiers, en tenant compte du cadre plus général de l’agglomération, en vue d’une plus grande mixité des moyens de transport, de leur efficacité, de leur coexistence harmonieuse et courtoise et de la sécurité pour tous ;
  • mettre en place une offre de transport public complète, ponctuelle, propre et confortable, s’appuyant sur un réseau structurant composé du tram et d’un réseau express liégeois dont les premiers chaînons sont en place ou programmés à court terme ;
  • rendre au vélo la place qu’il mérite parmi les moyens de transports individuels ;
  • rendre à la circulation piétonne les espaces nécessaires pour en faire un moyen de déplacement performant, agréable et sécurisé ;
  • veiller particulièrement aux besoins des personnes plus fragiles ou vulnérables comme les aînés et les enfants.

Enfin, VEGA propose d’étudier la possibilité de généraliser les zones 30km/h dans les quartiers.

 

Réagir, commenter, compléter, critiquer,...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.