Concrétiser l’ensemble du « Réseau express liégeois » à l’échelle de la Province

Après des décennies de recul du service ferroviaire et de négation du rôle local du chemin de fer, la tendance commence enfin à s’inverser, avec le début de la mise en œuvre du REL. Celui doit se poursuivre, afin de doter l’agglomération liégeoise ainsi que les autres villes de la Province d’un réseau express ferroviaire proposant :

  • des lignes vers Huy (voire Wanze), Waremme, Tongres, Maastricht, Verviers, Eupen, Spa et Aywaille ;
  • une intégration tarifaire complète avec le TEC en zone urbaine ;
  • au moins deux trains par heure cadencés sur chaque liaison en heures creuses et quatre trains en heures de pointe ;
  • l’ouverture (ou la réouverture), dans le courant de la mandature communale à venir, de points d’arrêts à Cornillon (Liège), à La Préalle (Herstal), à la Place Vivegnis (Liège), au Val Saint-Lambert (Seraing) et à Wandre (Liège), après Ougrée, Seraing et Chaudfontaine en 2018 ;
  • l’ouverture, avant 2030, d’arrêts à la Bonne-Femme (Liège), au Haut-Pré (Liège), à Kinkempois (Liège), à Flémalle-Neuve (Flémalle) et la réouverture de la ligne 31 entre Liers et Ans, avec des arrêts à Rocourt (Liège) et Alleur (Ans) ;
  • une normalisation générale de la hauteur des quais afin de permettre l’embarquement de plein pied.
 

Réagir, commenter, compléter, critiquer,...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.