Rendre Liège accueillante aux cyclistes

Le constat

  • La cyclabilité des voiries liégeoises s’est peu améliorée au cours des dernières années. Les nombreux « points noirs », pourtant bien identifiés, tardent à être aménagés. A LIEGE, moins de 2% des déplacements quotidiens sont réalisés en vélo.
  • Signe encourageant, la Ville de Liège a récemment obtenu un financement wallon — « Ville pilote Wallonie cyclable » — pour la réalisation de six grands itinéraires cyclables. Elle a aussi mis en place un Conseil consultatif.
  • En dépit des beaux discours, de nombreux aménagements urbains récents ont été réalisés ou vont l’être sans tenir compte du vélo : Pont de Huy, Boulevard de la Sauvenière, rue des Guillemins, rue Saint-Laurent,...

Notre analyse

  • La réalisation du projet « Ville pilote Wallonie cyclable » sera déterminante. Nous voulons que ces itinéraires principaux soient réalisés selon les meilleurs standards, de façon à permettre le déplacement autonome des enfants de dix ans et plus en toute sécurité. Il faudra aussi poursuivre leur développement vers tous les quartiers de la périphérie.
  • La complémentarité du vélo avec le transport en commun est un des principaux défis, notamment par la création d’espaces de stationnement de bonne qualité à proximité de tous les arrêts du tram et du futur REL, mais aussi la possibilité d’embarquer avec des vélos dans les transports en commun en dehors des heures de pointe.

Nos propositions

  • Généraliser la zone 30 à l’intérieur des quartiers, car cela réduit très significativement les risques pour les usagers faibles (piétons et cyclistes).
  • Sur toutes les voiries où la vitesse n’est pas limitée à 30 à l’heure, et en particulier dans tous les nœuds routiers, les aménagements cyclables doivent devenir la norme et non plus l’exception.
  • Imposer, dans le Règlement communal d’urbanisme (RCU), la réalisation d’une place de stationnement vélo protégée par habitant en rez-de-chaussée de tous les nouveaux immeubles. Multiplier les espaces de stationnement partout où c’est possible.
  • Une vraie politique d’incitation au vélo pour les publics scolaires et le personnel communal (stationnement et douches sur tous les sites, campagnes de sensibilisation,...).

relu par AM

 

Réagir, commenter, compléter, critiquer,...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Les commentaires postés par les internautes

Attirer un public vers le velo

Posté le 13 mai 2012, par Sacha Samygin

Pourquoi ne pas organiser des convois d’écoliers cyclistes, encadrés par des adultes ? Cela ce pratique quelque part en Flandre, mais je ne sais plus où. L’intérêt est double : d’une part désengorger le trafic pendant les heurs de rentrée/sortie des classes, et d’autres part former de futurs cyclistes au quotidien.
_Actuellement à Liège, ce sont majoritairement les "niveaux universitaires" qui utilisent le vélo pour aller au boulot. A mon avis, il faudra plus que des aménagements pour attirer de nouveaux publics : parcours de VTT, vélodromes ou parc de BMX,... Histoire de créer des personnalités à vélo qui donneront envie d’être imités.

Rendre Liège accueillante aux cyclistes

Posté le 2 septembre 2012, par Julien Fastré

Bonjour,

Pour ma part, je pense qu’il faudrait que la commune se fixe un objectif à atteindre en terme de part modale pour chaque mode de transport.

Cela permettrait, je pense, de penser les aménagements en fonction de cet objectif à atteindre. Cela donnerait une cohérence globale à tous les efforts entrepris dans le champ de la mobilité.

Ensuite, cela permettrait de jauger les efforts entrepris au regard des résultats.

Si la baisse de la part modale voiture et la hausse de la part modale vélo est un objectif communal, il est plus facile de mobiliser les ressources et les efforts. Au moins, les fonctionnaires sauront vers quoi se battre. Et les citoyens et personnes qui fréquentent la Ville à titre de navetteur, par exemple, sauront à quoi s’attendre.

Pour moi, la part modale vélo doit être de 15%.

Je parle ici en mon nom propre.

Rendre Liège accueillante aux cyclistes

Posté le 2 septembre 2012, par Julien Fastré

Autre idée : prévoir des parkings vélos "déplaçables" lors des grands évènements publics.

Il ne sert à rien de disposer 50 arceaux vélos qui ne seraient utilisés que quelques fois sur l’année au parc de la Boverie, sur l’esplanade Saint Léonard ou sur le site de Coronmeuse. Par contre, pouvoir placer des parkings supplémentaires lorsqu’un évènement s’y organise pourrait être une mesure plus rationnelle, utile, et agréable. Et ça évitera l’accrochage de vélo "sauvages" (aux Ardentes, par exemple).

Et l’on pourrait même les placer tous les dimanche, pour la Batte...

Rendre Liège accueillante aux cyclistes

Posté le 5 septembre 2012, par François

"Sur toutes les voiries à plus de 30 à l’heure, et en particulier dans tous les nœuds routiers, les aménagements cyclables doivent devenir la norme et non plus l’exception."

A Graz (Autriche) où je suis actuellement, toutes les rues (de l’hypercentre à la périphérie (je dirais 10km autour de Graz)) disposent d’un emplacement de déplacement protégé (que ce soit une partie de trottoir qui leur est allouée, une possibilité de rouler sur la bande des bus ou des trams (sur les grands boulevards, cela me semble une solution de bon sens), une piste cyclable ou une bande cycliste protégée). De plus, les passages pour piétons sont doublés de passages pour vélo. Enfin, des panneaux de signalisations spécialement pour les vélos sont omniprésents dans la ville. Liège selon moi dispose de toutes ses infrastructures, il serait donc possible avec des aménagements intelligents et peu conséquents d’ouvrir un nombre important "d’itinéraire cycliste" (mais oui, surement seraient-ils lacunaires).

Un point qui me semble essentiel également concerne "l’éducation du cycliste". Je trouve que nombre d’entre eux, une fois qu’on leur donne un petit peu de place, ne respectent pas le code de la route (griller un feu rouge, traverser un passage piéton sur le vélo et non à pied, remonter les files de voiture par la gauche et la droite,...) ou de bon sens et ne se soucient que très peu des piétons. Nombre de ces comportements sont dangereux de mon point de vue. Je pense que dans ce cadre (je ne sais si cela est du ressort de la ville), il serait bon également de penser à l’éducation/la sensibilisation du cycliste aux pratiques à avoir, lui rappeler qu’il est un usager de la chaussée comme un autre. Je ne pense pas à un "permis" vélo mais plutôt à des journées de sensibilisations voire à des sanctions (qui sont totalement inexistantes) en cas d’infractions.

Je pense enfin au RAVEL le long de la dérivation/Meuse qui est selon moi par endroits atrocement mal fait. Je pense par exemple au passage au niveau du quai Van Beneden ou piétons et cyclistes se retrouvent mèlés et se croisant au petit bonheur la chance (je pense d’ailleurs que nombre de piétons ne savent pas que c’est un RAVEL et prennent cet aménagement pour un trottoir).

Rendre Liège accueillante aux cyclistes

Posté le 6 septembre 2012

Pour faire les choses correctement, il faudrait s’inspirer du modèle hollandais, voire les consulter. Allez donc voir ce qui se fait au Pays-Bas, ne fusse qu’à Maastricht ou Eindhoven. (A moins de 120km de Liège) Rien de pire que de voir le liégeois réinventant maladroitement la roue à chaque intervention en faveur du cycliste en cité ardente !!!

Rendre Liège accueillante aux cyclistes

Posté le 6 septembre 2012

N’oublions pas que favoriser les vélos en ville, c’est nous permettre de :

- Garder de la vie en ville jusque plus tard dans la soirée
- Aller en défaveur du sentiment d’insécurité (plus de monde, déplacement plus faciles et plus rapides)
- Garder la santé (quand nous aurons 80 ans, nous serons peut-être encore en forme et encore mobiles, sur nos vélos)

S’inspirer des hollandais. Et peut etre revoir les heures d’ouverture et de fermeture des commerces en fonction d’une nouvelle vie de début de soirée en ville grâce aux vélos.

Rendre Liège accueillante aux cyclistes

Posté le 7 septembre 2012

J’émet un doute concernant votre idée de préconiser les places de stationnement de vélo protégé en rez-de-chaussée via règlement d’urbanisme.

Il y a des choses qui marchent et d’autre pas du tout. Allez donc voir aux Pays-bas. Un vélo mouillé n’effraye pas un hollandais. L’efficacité des allé-venues est primordial. S’il faut commencer à devoir chipoter pour sortir son vélo de chez soi, c’est déjà raté...

Le liégeois n’est pas vraiment le mieux placé pour partir d’une feuille blanche et inventer un monde qui s’adapte au vélo...

Autre point important : bordures et signalétique adaptée aux vélos sont des conditions de réussite de leur intégration à Liège

Réfléchir avant d’agir

Posté le 15 septembre 2012

4 véhicules en double file répartis sur 100m de piste cyclable flambant neuve ! C’était lundi dernier, boulevard d’Avroy.
Initiative très maladroite, argent dépensé inutilement, pas de place réservées pour les livraisons, conducteurs inciviques et cyclistes de la revue.