Créer 400 nouvelles places de crèche

Permettre à chaque famille qui en a besoin de trouver une place dans une crèche publique est un objectif fondamental. Non négociable. Et qui, malgré la création de 161 places sur la précédente législature (+ 25 prévues aux Guillemins pour la rentrée 2012), est loin d’être rencontrée à ce jour (la population de la Ville augmentant de façon importante). Le taux de couverture (le rapport entre le nombre de places d’accueil et le nombre d’enfants résidant sur le territoire d’une commune) doit être au minimum de 33 % selon l’ONE, mais nous sommes à Liège à environ 28 %. Sachant en outre que 1/3 de ces places bénéficient à des résidents d’autres communes, ce taux tombe à moins de 19 %.

Cette situation impose des choix, éventuellement douloureux. Nous proposons donc de réduire légèrement les moyens alloués à la police, laquelle a le cadre le plus élevé de toutes les villes belges (54 agents/10.000 habitants contre 27/10.000 hab. en Wallonie, ou pour ce qui concerne les villes 40/10.000 hab. à Anvers ou 48/10.000 hab. à Bruxelles) en ne renouvelant pas une partie des départs naturels, jusqu’à atteindre un cadre situé entre 45 et 48 policiers pour 10.000 habitants, c’est-à-dire encore un peu plus que la moyenne des grandes villes belges.

Avec les moyens dégagés, nous pensons possible de créer 400 nouvelles places dans les crèches communales d’ici 2018 pour atteindre un taux de couverture de 33 %. Bien entendu, il sera important de bien réfléchir à la bonne localisation de ces lieux d’accueil de la petite enfance, de façon à assurer une couverture bien répartie du territoire communal.

Réagir, commenter, compléter, critiquer,...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Les commentaires postés par les internautes

Pas d’analyse réelle ?

Posté le 28 août 2012, par antoine

Diminuer le nombre de policiers, sans appel et sans analyse réelle ??? je ne comprend pas. Il sont plus qu’ailleurs... et alors, c’est peut-être nécessaire.

pourquoi ne pas réduire le nombre de fonctionnaires à la ville aussi, tellement connus pour leur activité débordante et leu efficacité ?

Finalement, plus ou moins d’agents ?

Posté le 30 septembre 2012, par Maxime Calay

... lors d’un débat radio MR - VEGA ce samedi matin, on entendait VEGA préciser que le nombre de policiers à Liège était plus élevé qu’ailleurs avec 54 agents pour 10.000 habitants, tandis que Bruxelles en compterait 48 pour 10.000 habitants.

Le MR prétendait, lui, qu’il fallait augmenter les effectifs de la police parce que nous avons à Liège moins d’agents qu’ailleurs. Et de citer le chiffre de 180 habitants pour un policier, contre 195 habitants à Bruxelles.

Ceux qui ont fait fonctionner leurs neurones deux minutes en écoutant auront compris que le MR interprète mal les chiffres et donne raison à VEGA : il y a bien plus d’agents à Liège qu’ailleurs (décodage des chiffres du MR : 10.000 / 180 = 55,55 pour Liège et 10.000/195 = 51,28 pour Bruxelles).

Qu’est-ce qu’on fait alors si on est tous d’accord ? On renforce encore la présence policière ou on la répartit mieux, on allège les charges administratives, etc etc ?

N’empêche que si tous les partis manipulaient les chiffres de la sorte, il y aurait de quoi s’inquiéter.

L’Europe, la dénatalité, le métier de mère et les crèches du Danemark...

Posté le 29 octobre 2012

Cherchant des solutions fécondes à la dénatalité européenne, Le blogueur enquête en Estonie, qui a mis en place des "salaires de mères" pour augmenter le nombre d’enfants chez les hauts revenus ; au Danemark, où la garde d’enfant est un droit pour la quasi totalité des bébés ; et en France, où les crèches privées se développent, au bénéfice des entreprises mais aussi des municipalités.

http://videos.arte.tv/fr/videos/le-blogueur--7010994.html