« Verts & à gauche », pour faire bouger les lignes de la politique communale.

Fiche programmatique
Dernière mise à jour : 19 septembre 2012

Construire un téléphérique entre St-Léonard et la Citadelle et un ascenseur urbain entre Jonfosse et Saint-Laurent

Tags : #Mobilité

La morphologie du territoire de la rive gauche de la Ville se caractérise par la présence d’un coteau escarpé qui constitue une véritable frontière naturelle entre le centre et les quartiers situés sur les hauteurs. La mobilité en est fortement contrainte, au point que la communication entre le « haut » et la « bas » de la ville passe par quelques goulots d’étranglement qui sont de plus en plus difficiles à gérer. Parmi ceux-ci, le nœud de la place Saint-Lambert et des voiries qui l’entourent (rue du Palais, rue Haute-Sauvenière) présente une situation de plus en plus difficile, qui va encore s’aggraver avec l’arrivée du tram dans l’hypercentre.

Il est donc nécessaire de développer des modes de déplacements alternatifs, respectueux de la qualité de vie des habitants et des espaces naturels et paysagers, en particulier les coteaux de la Citadelle.

Nous plaidons donc, à la suite de l’asbl urbAgora, pour la construction d’un téléphérique reliant la place Vivegnis — où serait rouverte une halte ferroviaire et installé un arrêt de tram — à la Citadelle. Ce téléphérique serait conçu comme un maillon du réseau de transport en commun (bus, tram et REL) et utilisable avec les titres de transports TEC. Il contribuerait à la création d’un véritable pôle multimodal place Vivegnis. Il constituerait une partie de la solution aux gros problèmes de mobilité rencontrés autour de l’hôpital de la Citadelle. Il constituerait aussi un atout appréciable en termes touristiques.

Nous souhaitons que le financement de ce téléphérique (dont le budget est estimé à une dizaine de millions d’euros) soit prévu dans l’enveloppe du tram de Liège — dont il constituerait une extension en le reliant au principal hôpital de la Ville. Si l’Expo 2017 se réalise, le téléphérique devrait à notre sens être construit pour cette date et intégré au plan de mobilité de l’exposition.

Dans le même ordre d’idées, nous souhaitons, à moyen terme, la construction d’un ascenseur urbain à la gare de Jonfosse, pour connecter celle-ci sur le quartier Saint-Laurent, au minimum lorsque l’ancienne abbaye — actuellement presque vide — aura été réaffectée à une fonction drainant du public, par exemple une faculté de l’université.

Ces deux infrastructures — qui répondent au même objectif de maillage « doux » de la ville — devront être adaptées pour accueillir, en toute autonomie, les personnes à mobilité réduite et les cyclistes.

Les commentaires des internautes

2 messages

Construire ou étudier ?
posté le 7 septembre 2012

Question par rapport à votre titre :

Vous souhaitez construire un téléphérique et un escalier dès demain ou bien commencer par étudier leur réel intérêt dans le contexte urbain liégeois ?


Construire ou étudier ?
posté le 15 septembre 2012 par François Schreuer

Le téléphérique a été largement débattu et sa pertinence nous semble acquise.

L’ascenseur urbain de Jonfosse mérite une réflexion plus poussée. Ce point de programme a été légèrement modifié pour tenir compte de votre remarque.


Réagir, commenter, compléter, critiquer,...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

#AGENDA

Il n'y a pas d'événement programmé pour le moment.

#ACTUALITE


#ABONNEMENT

Lettre d'info


#RECHERCHE

Chercher dans le site