« Verts & à gauche », pour faire bouger les lignes de la politique communale.

Fiche programmatique
Dernière mise à jour : 19 septembre 2012

Utiliser l’eau de pluie

Tags : #Environnement

La « rareté » actuelle de l’eau de bonne qualité n’est pas une fatalité. En engageant une politique de valorisation des eaux usées avec une gestion correcte de la biomasse, la pénurie que nous connaissons actuellement se résorbera progressivement. Ceci dépend de la politique régionale de l’eau ainsi que des intercommunales.

En attendant une législation réellement respectueuse de l’environnement, la promotion de l’usage de l’eau de pluie est une piste intéressante pour soulager la pénurie. Elle pourrait aussi s’inscrire dans une politique d’approvisionnement en eau potable de haute qualité.

L’eau de pluie peut couvrir une proportion importante de la consommation des ménages et son stockage peut jouer un rôle de tampon en cas de fortes pluies (tout comme les toitures végétales), ce qui permet de soulager les égouts.

De manière générale, la majorité des ménages ne connaît pas les possibilités offertes par la valorisation des eaux pluviales. Pourtant, beaucoup de maisons ouvrières liégeoises, construites au début du siècle passé, sont munies d’une citerne à eau de pluie dont l’utilisation a généralement été abandonnée au fil du temps. Nous pensons qu’il y a là un potentiel important inexploité mais nous savons qu’il n’est pas toujours facile de concrétiser la réhabilitation d’une ancienne citerne, tout comme d’envisager le placement d’une citerne neuve.

Une mesure proposée est l’instauration d’une prime pour l’installation d’une citerne à eau de pluie. Une telle prime a été mise en place au niveau communal au printemps 2009, puis modifiée en 2011 pour y ajouter la condition d’y aménager un volume tampon. Il s’agit de prévoir une évacuation située à une hauteur définie de la citerne, évacuation qui laisse filtrer lentement l’eau tandis que la citerne se remplit.

Le placement de ce type de citerne est une solution intéressante, mais la prime actuelle ne nous semble pas favoriser l’installation car le montant de la prime forfaitaire (250 €) ne couvre pas le surcoût entre la citerne classique et la citerne avec volume tampon intégré.

Par exemple, une citerne de 5000 litres coûte environ 460 € htva et une citerne de même capacité avec une zone tampon de 1800 litres coûte un peu moins de 900 € hvta, ce qui fait une différence de plus de 400 € htva. Par ailleurs, nous considérons que le citoyen qui effectue des travaux pour placer une citerne aura une utilisation régulière de l’eau qu’elle contient (c’est cette utilisation qui en justifie l’installation). La citerne ne sera donc pratiquement jamais pleine (ou ne le restera pas longtemps) et jouera dans la plupart des cas un rôle de tampon (moins important, mais bien réel) en cas de fortes pluies.

Dès lors, nous proposons de revoir le système de primes concernant les citernes à eau de pluie afin d’octroyer une prime de base pour toute citerne placée, qu’elle soit équipée ou non d’un volume tampon.

De plus, nous désirons montrer l’exemple en relançant l’utilisation des citernes existantes et en plaçant de nouvelles citernes à eau de pluie dans les bâtiments publics lors de leur rénovation ou lors de leur construction.

Cette eau sera utilisée, dans un premier temps, pour le nettoyage du matériel roulant, des locaux ainsi que pour l’arrosage des plantations et pour tout usage pour lequel la législation actuelle ainsi que les contraintes techniques le permettent.

Nous proposons enfin de conseiller les citoyens qui désirent remettre en service une ancienne citerne présente dans leur habitation dans l’optique de revaloriser cette eau disponible et gratuite. Ce travail pourrait s’effectuer en partenariat avec des habitants sensibilisés à la question, selon le même principe que les éducomposteurs répartis dans la Ville. Afin de favoriser l’usage de l’eau de pluie, une campagne d’information du public est indispensable.

Les commentaires des internautes

6 messages

Utiliser l’eau de pluie - en tous cas pas l’eau en bouteille !
posté le 15 septembre 2012

Un documentaire récemment diffusé sur arte concernant la privatisation de l’eau :

http://videos.arte.tv/fr/videos/nestle-et-le-business-de-l-eau-en-bouteille--6907084.html


Utiliser l’eau de pluie
posté le 10 septembre 2012 par Aurore4000

Oui exactement, ce serait une idée de génie de pouvoir transformer l’eau de pluie pour boire car moi je bois par exemple presque 3l d’eau par jour pour ma santé et donc ça m’intéresserait et je pense que beaucoup de monde aussi !!!!
Je sais qu’il y a l’eau du robinet mais elle est bourrée de calcaire surtout dans ma région (Glain) et si je mets un appareil pour filtrer et ne plus avoir de calcaire, j’ai déjà goûté et vraiment dégueu. Désolée de le dire ainsi mais c’est ainsi, un goût de fer. Puis ça se paie aussi l’eau du robinet. Il faut absolument une économie car nous sommes en crise, tout augmente, que ce soit l’eau du robinet comme le gaz, l’essence, la totale.
En tout cas je soutiens à fond l’idée de faire des économies pour tout, que ce soit eau de pluie ou bien n’importe quoi car je vois que tout va mal, les banques et tout le reste. On finira bientôt comme en Grèce avec la révolte du peuple !!


Utiliser l’eau de pluie
posté le 11 septembre 2012 par Maxime Calay

Voici une explication complète du système de potabilisation d’eau de pluie, qui repose sur un choix individuel : http://www.eautarcie.org/03a.html

Ma proposition est d’installer ce type de système dans les crèches, écoles... car les enfants en bas âge sont plus sensibles aux pollutions contenues dans l’eau. Pour éviter la pollution de l’eau de distribution, nous devons nous tourner vers une agriculture de type biologique, cesser de rejeter des polluants dans l’eau, se passer des pesticides, etc. C’est un problème à la fois très simple et à la fois très compliqué car sa résolution nécessite des changements structurels qui sont difficiles à mettre en oeuvre rapidement à l’échelle d’un pays.

Pour ce qui est des économies, je pense que le premier geste à poser est la réduction de l’énergie consommée, tant dans nos achats (alimentaires ou autres) que dans notre habitation, nos déplacements, sur notre lieu de travail ou de loisir, etc. ceci permettant à la fois des économies pour le portefeuille mais surtout pour notre petite Terre qui en a bien besoin...

Pour ce qui est du soulèvement du peuple, je considère mon engagement chez VEGA comme une réaction pacifique et constructive à la politique du "business as usual" menée par la plupart de nos représentants politiques. Je ne crois pas plus que d’autres au bon fonctionnement du système démocratique actuel, mais je pense que d’ici les prochaines élections communales une catastrophe majeure nous aura secoués, qu’elle soit d’ordre économique, environnemental, nucléaire ou autre, elle sera malheureusement le crash nécessaire pour que l’homme revienne à la raison.

Il y a heureusement ça et là des lueurs d’espoir qui permettent aux idéalistes sensibles dont je suis de rester debout et de se battre afin d’éviter de passer par la case départ. Mais que faire à l’échelle de la planète et contre le règne de l’argent qui gouverne le monde ?

En attendant, je m’engage au sein de VEGA dans la construction d’un programme qui, s’il ne pourra être appliqué par nous-même, pourra peut-être en inspirer d’autres. Que ceux qui considèrent que "la gauche se divise" voient en la création d’un nouveau parti, coopératif et local, l’expression de tous ces mécontentements et le rassemblement de toutes ces lueurs d’espoir.


Utiliser l’eau de pluie
posté le 12 septembre 2012 par Aurore4000

Déjà pour les produits comme les insecticides je suis totalement d’accord qu’on ne devrait plus en acheter, moi je n’en achète pas tout simplement parce que je n’aime pas ça, ça tue les insectes volants et rampants mais ça nous intoxique aussi, je mets quelques feuilles de tomates au coin des portes pour éviter que les araignées ne rentrent.
En tout cas, merci pour vos explications, je ne savais pas pour l’eau des radiateurs. C’est toujours un plus de savoir certaines choses que je ne connaissais pas.
Plus personne ne respecte la nature et c’est bien triste.
J’espère que votre parti aura beaucoup de voix. Il y a 2 ans, un ami avait créé le parti "Vivant" et j’y figurais comme candidate. On a eu beaucoup de voix mais beaucoup de malentendus entre les germanophones et les wallons et Bruxellois, et donc les fondateurs ont décidé de laisser tomber ce parti qui pourtant proposaient beaucoup.
Voilà moi en tout cas, je voterais pour votre parti et bien sûr pour Sara Graetz qui est ma voisine.


Utiliser l’eau de pluie
posté le 10 septembre 2012 par Aurore4000

Cet article m’a fait réagir car mes parents ont eu pendant des années une citerne avec de l’eau de pluie permettant à ma mère de l’utiliser pour laver les cheveux de ses clientes étant donné qu’elle était coiffeuse indépendante et elle y gagnait pas mal question finances et en plus à l’époque, le prix pour se faire coiffer était vraiment peu élevé comparé à maintenant.
De plus les clientes étaient contentes du résultat car l’eau de pluie rend les cheveux doux, soyeux, brillants.
Je trouve qu’on devrait pouvoir installer à un prix pas trop élevé une citerne pour plusieurs choses, par exemple l’eau qui sert à chauffer les radiateurs, l’eau pour la douche et l’évier, l’eau pour la machine à lessiver etc.
Mes parents ont arrêté d’utiliser l’eau de la citerne vu que ma mère est pensionnée et ne vit plus au rez de chaussée mais à l’étage.
Ca serait génial si on pouvait raccorder l’eau de pluie aux installations de douche, machine à lessiver comme je l’ai dit ici plus haut. Et si ça pouvait être gratuit, mes parents le feraient directement.


Utiliser l’eau de pluie
posté le 10 septembre 2012 par Maxime Calay

Il est exact que l’eau de pluie est plus douce et son utilisation permet d’économiser en produits de nettoyage, tant d’un point de vue économique que d’un point de vue environnemental !

Pour ce qui est de l’eau de chauffage, c’est un circuit fermé qui ne représente pas une quantité astronomique, et à moins d’une fuite dans le système ou d’un changement de radiateur, une fois qu’elle y est, elle y reste. L’eau de pluie ne me semble pas cruciale dans ce cas.

Par contre, un point que je voulais aborder mais que je n’ai pas publié, c’est la qualité de l’eau que nous buvons. Nous pensons souvent à utiliser l’eau de pluie pour les machines, les WC et autres, mais plus difficilement pour la boisson. Or nous pourrions ainsi nous épargner, après filtration adéquate, les résidus de pesticides, nitrates et autres substances que nous trouvons en quantité de plus en plus importantes dans notre eau de distribution.


Réagir, commenter, compléter, critiquer,...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

#AGENDA

Barbecue de fin d’année

le dimanche 25 juin 2017 de 17h à 23h

#ACTUALITE


#ABONNEMENT

Lettre d'info


#RECHERCHE

Chercher dans le site